Avertissement

pape-leon-xiii.jpg

DE L'EXORCISME A SAINT MICHEL
DE LEON XIII

HISTORIQUE

 

13 octobre 1884

 

À la fin de la célébration de la Messe, le Pape Léon XIII eut une vision terrifiante de l'enfer dans laquelle il entendit la voix de Satan qui menaçait de détruire l’Église.
Profondément troublé, le Pontife composa une prière spéciale en l'honneur de Saint Michel et ordonna qu'elle soit récitée à la fin de chaque célébration Eucharistique. Cette prière continua à être récitée jusqu'au 29 septembre 1964, quand l'instruction Inter oecumenici (n° 48, § j.) décréta "...Les prières léoniennes sont supprimées...".
Au cours du Regina Caeli du 24 avril 1994, le Pape Jean-Paul II insiste pour que les fidèles récitent, à nouveau, chaque jour la prière à Saint Michel composée par Léon XIII

 

AVIS IMPORTANT


Certains sites diffusent l'information selon laquelle il serait interdit aux laïcs de prier l'Exorcisme à Saint Michel, se référant à la lettre rédigée le 29 septembre 1985 par le Cardinal Ratzinger, alors Préfet de la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi, or cette information est incomplète et de fait mal interprétée.
En effet, les injonctions du Préfet aux Ordinaires furent exprimées afin de remédier à aux dérives observées dans certaines situation bien précises et dont il précise la nature : les réunions de prières dans « certains milieux ecclésiaux » (de type Renouveau Charismatique où sont pratiquées des exorcismes sur des personnes ou dans le cadre d'interventions privées).


CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI
Lettre
29 septembre 1985

Excellence,

Depuis quelques années, dans certains cercles ecclésiaux, se multiplient les réunions de prière qui visent à obtenir la délivrance de l’influence des démons, même s’il ne s’agit pas là d’exorcismes proprement dits; ces réunions se déroulent sous la conduite de laïcs, même si un prêtre est présent.
Puisque l’on a demandé à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ce qu’il faut penser de ces faits, ce dicastère pense qu’il est nécessaire de porter à la connaissance de tous les Ordinaires la réponse suivante:
1. Le canon 1172 du Code de Droit Canonique déclare que personne ne peut légitimement prononcer des exorcismes sur des possédés s’il n’a pas obtenu de l’Ordinaire du lieu une permission particulière et expresse (par. 1), et détermine que cette permission ne doit être accordée par l’Ordinaire du lieu qu’à un prêtre qui se distingue par sa piété, sa science, sa prudence et l’intégrité de sa vie (par. 2). Les évêques sont donc instamment priés d’insister sur l’observation de ces prescriptions.
2. De ces prescriptions, il s’ensuit qu’il n’est pas même permis aux fidèles d’employer la formule d’exorcisme contre Satan et les anges déchus, qui est tirée de la formule publiée par mandat du Souverain Pontife Léon XIII, et encore moins d’employer le texte intégral de cet exorcisme. Les évêques doivent en avertir les fidèles si cela est nécessaire.
3. Par ailleurs, pour les mêmes raisons, les évêques sont priés de veiller à ce que – même dans des cas qui, bien qu’ils excluent une véritable possession diabolique, semblent cependant révéler une certaine influence diabolique – ceux qui n’ont pas le pouvoir nécessaire ne dirigent pas des réunions dans lesquelles on fait usage de prières pour obtenir la délivrance, au cours desquelles les démons sont directement interpellés et où l’on cherche à connaître leur nom.
L’exposé de ces normes ne doit cependant absolument pas détourner les fidèles de prier pour que, comme Jésus nous l’a enseigné, ils soient libérés du mal (cf. Mt 6,13). En outre, les pasteurs pourront utiliser l’occasion qui leur est offerte pour rappeler ce qu’enseigne la tradition de l’Église en ce qui concerne la fonction propre des sacrements et de l’intercession de la bienheureuse Vierge Marie, des anges et des saints, dans le combat spirituel des chrétiens contre les esprits mauvais.
Je saisis cette occasion pour vous assurer de mes sentiments de vive estime et vous redire que je demeure votre très dévoué dans le Seigneur.

Joseph Card. RATZINGER


http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_19850924_exorcism_ fr.html

 

EN CONCLUSION

 

L'information selon laquelle la prière de l'Exorcisme à Saint Michel serait interdite aux laïcs qui, "dans le secret de leur chambre", la prierait afin de se protéger contre le démon est donc absolument fausse et toute accusation de « désobéissance » à l'endroit des fidèles la priant est infondée.

En revanche, l'on ne s'improvise pas exorciste et comme indiqué par le Canon 1172, il est strictement interdit aux laïcs ainsi qu'aux prêtres qui n'en ont pas expressément reçu le mandat par leur évêque, de pratiquer sur des personnes, toute forme d'exorcisme ou même de prières de délivrance.
De même, comme l'enseignait le père Gabriele Amorph, exorciste en chef du Vatican lors d'une interview, avant que de songer à quelque exorcisme, qu'il soit prié pour soi ou pour autrui*, et comme le souligne le Cardinal Ratzinger dans la présente lettre, il est essentiel de rappeler aux fidèles « la fonction propre des sacrements et de l’intercession de la bienheureuse Vierge Marie, des anges et des saints, dans le combat spirituel des chrétiens contre les esprits mauvais. ».

* Dans les conditions expressément énnoncées dans le Canon 1172

Propos confirmés par deux prêtres de l'Eglise Catholique.

 

↑ HAUT DE PAGE ↑


QUI SOMMES-NOUS ? L'INACCEPTABLE ENSEIGNEMENTS PRIERES


Le Groupe de prières
Qui est Saint Michel Archange ?
Evénements
Accueil
Dernière mise à jour
VIA VERITAS ET VITAS

Entre nous
Livre d'or

Dénonciation
Fausses doctrines
N.O.M / Illuminatis
Franc-maçonnerie

Dossier Islam
Islam vidéos
Témoignages


Le latin
Communion des Saints
Padre Pio
Sagesse des Saints
Enseignements
Le démon existe !
L'enfer  
Prophéties

Vidéos enseignements/prières
Autres vidéos


Les prières
Les Exorcismes
Prières de délivrance
Consécrations
Neuvaines
Prières des Saints
Les chapelets

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site