Marthe Robin

(1902-1981)

 

Marthe Robin (Chrétienne)

Marthe Robin, née le 13 mars 1902 à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme), est une mystique catholique française, mondialement connue, notamment à travers les Foyers de Charité qu’elle a fait naître avec le père Finet (aujourd’hui on compte 75 foyers répartis entre 42 pays).
Ses parents sont de modestes paysans, non pratiquants.
En 1918, Marthe est atteinte d’une maladie foudroyante, l’encéphalite léthargique, provoquée par la grippe espagnole de l’époque. Pendant dix ans, espoirs de guérison et rechutes se succèdent.

Le 17 mai 1925 le pape Pie XI canonise Thérèse de Lisieux et Marthe  sous l’inspiration de Thérèse (qui, dit-elle, l’a visitée par  trois fois) formule un acte d’abandon à Dieu : « Je me remets à vous sans réserve et sans détour ». Le 2 novembre 1928, elle est admise dans le tiers Ordre de Saint François.
Le mal pénètre son corps qui se trouve, en grande partie, paralysé. Elle perd totalement l’usage de ses mains et de ses doigts jusqu’à ne plus pouvoir égrener son chapelet et commence à dicter ses notes personnelles dans un journal.

Après la demande de Jésus : « Veux-tu être comme moi sur la croix ? », Marthe va souffrir chaque vendredi la Passion du CHRIST et recevoir ses stigmates. Elle comprend que ses souffrances, vécues avec Dieu et offertes, peuvent être fécondes. Marthe Robin restera pendant plus de cinquante ans alitée, sans dormir, sans boire et ne se nourrissant que d’hosties. Des médecins auraient étudié son cas, son inédie et ses stigmates.

Jusqu’à sa mort, dans sa petite chambre de la ferme de « la plaine », plongée dans l’obscurité pour protéger ses yeux du moindre rai de lumière, Marthe Robin a accueilli près de 100 000 personnes individuellement ou en petit groupe, écoutant, priant, conseillant. Elle porte dans la prière et soutient toutes les intentions qui lui sont confiées.

Le père Finet la trouva sans vie, sur le sol, vers 17 heures, le vendredi 6 février 1981. Elle mourut seule, durant sa passion hebdomadaire, à l’heure où, sur la croix, Jésus « remis l’esprit ».

« Chercher Dieu, c'est la foi ... le trouver, c'est l'espérance... le connaître, c'est l'amour ... le sentir, c'est la paix... le goûter, c'est la joie... le posséder, c'est l'ivresse... »
Marthe Robin

 

Prière pour la France de Marthe Robin Les stigmates de Marthe Robin Accueil
Lieu de pèlerinage: à Châteauneuf de Galaure chez Marthe Robin (Adresses, contacts)

 

Près de 7000 personnes assistent à ses funérailles, signe de l’étonnante fécondité de cette vie cachée et donnée à tous. La cause de béatification de Marthe Robin suit son cours, une enquête diocésaine a été déposée à Rome en 1998. Aujourd’hui, la maison de Marthe continue d’accueillir les visiteurs et  beaucoup de témoignage de grâces et de faveurs sont obtenues par  l’intercession de Marthe.
Quatre mois plus tard, après la montée au ciel de Marthe, le 24 Juin 1981 eu lieu la première apparition de la Vierge Marie à Medjugorje (Yougoslavie) et certains croyants y  voient un signe divin.

↑ HAUT DE PAGE ↑


QUI SOMMES-NOUS ? L'INACCEPTABLE ENSEIGNEMENTS PRIERES


Le Groupe de prières
Qui est Saint Michel Archange ?
Evénements
Accueil
Dernière mise à jour
VIA VERITAS ET VITAS

Entre nous
Livre d'or

Dénonciation
Fausses doctrines
N.O.M / Illuminatis
Franc-maçonnerie

Dossier Islam
Islam vidéos
Témoignages


Le latin
Communion des Saints
Padre Pio
Sagesse des Saints
Enseignements
Le démon existe !
L'enfer  
Prophéties

Vidéos enseignements/prières
Autres vidéos


Les prières
Les Exorcismes
Prières de délivrance
Consécrations
Neuvaines
Prières des Saints
Les chapelets

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site