Jésus dans l'Ancien Testament

NSJC dans l'Ancien Testament

Introduction

 

  • Notre-Seigneur Jésus-Christ affirme qu'il est le Messie annoncé:


Il leur dit : « C’est bien là ce que je vous ai dit quand j’étais encore avec vous : qu’il fallait que tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes s’accomplît. » (Evangile selon saint Luc XXIV, 44)


Ne pensez pas que ce soit moi qui vous accuserai devant le Père ; votre accusateur c’est Moïse, en qui vous avez mis votre espérance. Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ? (Evangile selon saint Jean V, 45 - 47)


La femme lui répondit : « Je sais que le Messie (celui qu’on appelle Christ) va venir ; lorsqu’il sera venu, il nous instruira de toutes choses. » Jésus lui dit : « Je le suis, moi qui vous parle. » (Evangile selon saint Jean IV, 25 - 26)

 

 

Les indications contenues dans l'Ancien Testament concernant la personne du Messie

 

 

  • Le Sauveur promis sera de la postérité de la femme


Yahweh Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu es maudit entre tous les animaux domestiques et toutes les bêtes des champs ; tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie. Et je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité ; celle-ci te meurtrira à la tête, et tu la meurtriras au talon. (Genèse III, 14 - 15)

 

Ce Sauveur promis portera le nom de Messie et sera Roi d'un nouveau royaume éternel et qui ne passera point à un autre peuple


Il gardera les pas de ses pieux, mais les méchants périront dans les ténèbres. Car l’homme ne l’emportera pas par la force. Yahweh ! Ses ennemis seront brisés ; du haut du ciel il tonnera sur eux, Yahweh jugera les extrémités de la terre.Il donnera la puissance à son roi, et il élèvera la corne de son oint. (I Samuel II, 9 - 10)

Dans le temps de ces rois, le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et dont la domination ne sera point abandonnée à un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera à jamais,
selon que tu as vu qu’une pierre a été détachée de la montagne, non par une main, et qu’elle a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui arrivera dans la suite ; le songe est véritable et sa signification certaine. » (Daniel II, 44 - 45)

C’est lui qui bâtira une maison à mon nom, et j’affermirai pour toujours le trône de son royaume. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. (II Samuel VII, 13 - 14)

 

  • Il descendra de Sem


Puis il dit : Béni soit Yahweh, Dieu de Sem, et que Chanaan soit son serviteur ! Que Dieu donne de l’espace à Japheth, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Chanaan soit son serviteur ! (Genèse IX, 26 - 27)

 

  • Et d'Abraham


Tu seras une bénédiction : je bénirai ceux qui te béniront, et celui qui te maudira, je le maudirai, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. (Genèse XII, 3)

Car Abraham doit devenir une nation grande et forte, et toutes les nations de la terre seront bénies en lui. (Genèse XVIII, 18)

En ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre, parce que tu as obéi à ma voix. (Genèse XXII, 18)

 

  • Et d'Isaac


Je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel, et je donnerai à ta postérité toutes ces contrées, et en ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre, (Genèse XXVI, 4)

 

  • Et de Jacob


Ta postérité sera comme la poussière de la terre ; tu t’étendras à l’occident et à l’orient, au septentrion et au midi, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité. (Genèse XXVIII, 14)

Je le vois, mais non comme présent ; je le contemple, mais non de près. Un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël. Il brise les deux flancs de Moab, il extermine tous les fils du tumulte. (Nombres XXIV, 17)

 

  • Et de Juda


Toi, JUDA, tes frères te loueront ; ta main sera sur le cou de tes ennemis ; les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu es remonté du carnage, mon fils ! Il a ployé les genoux, il s’est couché comme un lion, comme une lionne : qui le fera lever ? Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton de commandement d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne Schiloh ; c’est à lui que les peuples obéiront. Il attache à la vigne son ânon, au cep le petit de son ânesse ; il lave son vêtement dans le vin, son manteau dans le sang de la grappe. Il a les yeux rouges de vin, et les dents blanches de lait. (Genèse XLIX, 8 - 12)

 

  • Il sera de la famille de David


Les jours viennent, dit Yahweh, Où je susciterai à David un germe juste ; Il régnera en roi, Il sera sage et fera droit et justice dans le pays. Dans ses jours, Juda sera sauvé, Israël habitera en assurance, Et voici le nom dont on l’appellera : Yahweh notre justice. (Jérémie XXIII, 5 - 6)

Maintenant, tu diras à mon serviteur, à David : Ainsi parle Yahweh des armées : Je t’ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour être prince sur mon peuple, sur Israël ; j’ai été avec toi partout où tu allais, j’ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et je t’ai fait un grand nom, comme le nom des grands qui sont sur la terre ; j’ai assigné un lieu à mon peuple, à Israël, et je l’ai planté, et il habite chez lui, et il ne sera plus troublé, et les fils d’iniquité ne l’opprimeront plus, comme autrefois et comme au jour où j’avais établi des juges sur mon peuple d’Israël. Je t’ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis. Et Yahweh t’annonce qu’il te fera une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j’élèverai ta postérité après toi, celui qui sortira de tes entrailles, et j’affermirai sa royauté. C’est lui qui bâtira une maison à mon nom, et j’affermirai pour toujours le trône de son royaume. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. S’il fait le mal, je le châtierai avec une verge d’hommes et des coups de fils d’hommes. Mais ma grâce ne se retirera point de lui, comme je l’ai retirée de Saül, que j’ai retiré de devant toi. Ta maison et ta royauté seront pour toujours assurées devant toi ; ton trône sera affermi pour toujours. (II Samuel VII, 8 - 16)

"R. Hunna dit au nom de R. Acha: Tous les chatiments et toutes les souffrances ont été divisés en trois parts: David et les patriarches en ont supporté une; la seconde, c'est par notre génération; la troisième, le sera par le Roi-Messie (Mechilta (Com. sur l'Exode) fol. 90. 1.)."

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 90)

 

  • Nous savons aussi que le Messie naitrait d'une Vierge


C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Voici que la Vierge a conçu, et elle enfante un fils, et on lui donne le nom d’Emmanuel (Dieu avec nous). (Isaie VII, 14)

Le mot hébreu "almâh" ne laisse aucun doute, car il n'est employé que sept fois dans la Bible, et il a toujours le sens de vierge (Exod II, 8; Psa LXVIII, 26; Cant I, 3; Cant VI, 8; Prov XXX, 19 et Isa VII, 14).

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 53)

 

  • ... à Bethléem


Et toi, Bethléem Ephrata, petite pour être entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui doit être dominateur en Israël, et ses origines dateront des temps anciens, des jours de l’éternité.
C’est pourquoi il les livrera, jusqu’au temps où celle qui doit enfanter aura enfanté ; et le reste de ses frères reviendra aux enfants d’Israël.
Il se tiendra ferme, et il paîtra ses brebis, dans la force de Yahweh, dans la majesté du nom de Yahweh, son Dieu ; et on demeurera en sécurité, car maintenant il sera grand, jusqu’aux extrémités de la terre.
C’est lui qui sera la paix. (Michée V, 1 - 4)

 

  • Et qu'il serait contraint de s'exiler


Quand Israël était enfant, je l’aimai, et dès l’Egypte, j’ai adressé des appels à mon fils. (Osée XI, 1)

Le Messie est appelé Israel, parce qu'il est comme le centre, le produit d'Israel, et que la principale mission d'Israel est de le produire; parce qu'il représente toute la nation.

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 59)

 

  • Qu'il serait humble, pauvre et méprisé...


Il s’est élevé devant lui comme un frêle arbrisseau ; comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée ; il n’avait ni forme ni beauté pour attirer nos regards, ni apparence pour exciter notre amour. Il était méprise et abandonné des hommes, homme de douleurs et familier de la souffrance, comme un objet devant lequel on se voile la face ; en butte au mépris, nous n’en faisions aucun cas. (Isaie LIII, 2 - 3)

Traquons donc le juste, puisqu’il nous incommode qu’il est contraire à notre manière d’agir, qu’il nous reproche de violer la loi, et nous accuse de démentir notre éducation. Il prétend posséder la connaissance de Dieu, et se nomme fils du Seigneur. Il est pour nous la condamnation de nos pensées, sa vue seule nous est insupportable ; car sa vie ne ressemble pas à celle des autres, et ses voies sont étranges. Dans sa pensée, nous sommes d’impures scories, il évite notre manière de vivre comme une souillure ; il proclame heureux le sort des justes, et se vante d’avoir Dieu pour père. Voyons donc si ce qu’il dit est vrai, et examinons ce qu’il lui arrivera au sortir de cette vie. Car si le juste est fils de Dieu, Dieu prendra sa défense, et le délivrera de la main de ses adversaires. Soumettons-le aux outrages et aux tourments, afin de connaître sa résignation, et de juger sa patience. Condamnons-le à une mort honteuse, car, selon qu’il le dit, Dieu aura souci de lui. » Telles sont leurs pensées, mais ils se trompent, leur malice les a aveuglés. Ignorant les desseins secrets de Dieu, ils n’espèrent pas de rémunération pour la sainteté, et ils ne croient pas à la récompense des âmes pures. Car Dieu a créé l’homme pour l’immortalité, et il l’a fait à l’image de sa propre nature. C’est par l’envie du diable que la mort est venue dans le monde, ils en feront l’expérience, ceux qui lui appartiennent. (Sagesse II, 12 - 25)

 

  • Qu'il commencerait sa prédication sur les confins de la terre de Nephtali et de Zabulon...


Mais il n’y a plus de ténèbres pour la terre qui a été dans l’angoisse. Comme le premier temps a couvert d’opprobre le pays de Zabulon et le pays de Nephtali, le dernier temps remplira de gloire le chemin de la mer, le pays d’au delà du Jourdain et le district des nations. (Isaie VIII, 23)

Le livre Tanchuma remarque que le Messie ne révélera que peu à peu, et non tout d'un coup, sa gloire et sa majesté: "Viens et apprends de Joseph qui ne se fit connaitre à ses frères qu'après plusieurs années, que le Seigneur (dont le nom soit béni !) ne se révélera de même que peu à peu (Tanchuma. Consolatio, comment. in Pentat., fol. 77, 1.)."

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 89)

 

  • Sa prédication serait la Sainteté


Car je suis Yahweh, votre Dieu ; vous vous sanctifierez et vous serez saints, car je suis saint ; (Lévitique XI, 44)

 

  • Qu'il s'entourerait d'hommes simples et illettrés...


En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre, et, sortant des ténèbres et de l’obscurité, les aveugles verront. Les humbles se réjouiront de plus en plus en Yahweh, et les plus pauvres tressailliront dans le Saint d’Israël. (Isaie XXIX, 18 - 19)

 

  • Et qu'il confondrait les sages.


Le Seigneur dit : Puisque ce peuple s’approche en paroles et m’honore des lèvres, tandis qu’il tient son cœur éloigné de moi, et que le culte qu’il me rend est un précepte appris des hommes, à cause de cela, je continuerai à user de prodiges, avec ce peuple, de prodiges étranges. Et la sagesse de ses sages périra, et l’intelligence de ses docteurs s’obscurcira. Malheur à ceux qui cachent profondément à Yahweh le secret de leurs desseins, dont l’œuvre s’accomplit dans les ténèbres, et qui disent : « Qui nous voit, qui nous connaît ? » (Isaie XXIX, 13 - 15)

 

  • Qu'il porterait la Bonne Nouvelle


L’esprit du Seigneur Yahweh est sur moi, parce que Yahweh m’a oint ; il m’a envoyé porter la bonne nouvelle aux malheureux ; panser ceux qui ont le cœur brisé ; Annoncer aux captifs la liberté et aux prisonniers l’élargissement ; publier une année de grâce pour Yahweh, et un jour de vengeance pour notre Dieu ; consoler tous les affligés ; Apporter aux affligés de Sion et leur mettre un diadème au lieu de cendre, l’huile de joie au lieu du deuil, un manteau de fête au lieu d’un esprit abattu ; on les appellera térébinthes de justice, plantations de Yahweh pour sa gloire. (Isaie LXI, 1 - 3)

 

  • Que cette Bonne Nouvelle serait une Nouvelle Alliance


Des jours viennent, dit Yahweh, Où je ferai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda Une alliance nouvelle, Non comme l’alliance que je conclus avec leurs pères Le jour où je les pris par la main Pour les faire sortir du pays d’Egypte, Alliance qu’eux ont rompue, Quoique je fusse leur époux. Car voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit Yahweh : Je mettrai ma loi au dedans d’eux Et je l’écrirai sur leur cœur, Et je serai leur Dieu Et ils seront mon peuple. Un homme n’enseignera plus son prochain, Ni un homme son frère, En disant : "Connaissez Yahweh ;" Car ils me connaîtront tous, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit Yahweh ; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché. (Jérémie XXXI, 31 - 34)

  • Il viendra en Rédempteur pour Sion, pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs iniquités, 

- oracle de Yahweh. Et moi, voici mon alliance avec eux, dit Yahweh: Mon esprit qui est sur toi, et mes paroles que j'ai mises dans ta bouche ne cesseront point d'être dans ta bouche, et dans la bouche de tes enfants, et dans la bouche des enfants de tes enfants, dit Yahweh, dès maintenant et à jamais. (Isaie LIX, 20 - 21)

 

  • Que le Messie serait doux comme un agneau, mais, en même temps, fort comme un lion...

 

  • On le maltraite, et lui se soumet et n’ouvre pas la bouche, semblable à l’agneau qu’on mène à la tuerie, et à la brebis muette devant ceux qui la tondent ; il n’ouvre point la bouche. (Isaie LIII, 7)

« Envoyez l’agneau du dominateur du pays, de Pétra, à travers le désert, à la montagne de la fille de Sion. » (Isaie XVI, 1)

Car ainsi m’a parlé Yahweh comme le lion rugit, ainsi que le jeune lion, sur sa proie, alors que se rassemble contre lui la multitude des bergers, sans se laisser effrayer par leurs cris, ni troubler par leur nombre : ainsi Yahweh des armées descendra pour combattre ; sur la montagne de Sion et sur sa colline. (Isaie XXXI, 4)

 

  • Qu'il devait guérir les aveugles, les estropiés, les lépreux, les sourds-muets, toutes les infirmités de l'âme et du corps...


Dites à ceux qui ont le cœur troublé ; « Prenez courage, ne craignez point : Voici votre Dieu ; la vengeance vient, une revanche divine, il vient lui-même et vous sauvera. » Alors s’ouvriront les yeux des aveugles, alors s’ouvriront les oreilles des sourds. Le boiteux bondira comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans le steppe, Le sol brûlé se changera en un lac, et la terre altérée en sources d’eaux ; le repaire où gîtaient les chacals deviendra un parc de roseaux et de joncs. Il y aura là une route, une voie, qu’on appellera la voie sainte ; nul impur n’y passera ; elle n’est que pour eux seuls ; Ceux qui la suivront, les simples mêmes, ne s’égareront pas. Là il n’y aura point de lion ; aucune bête féroce n’y mettra le pied ; on ne l’y trouvera pas. Les délivrés y marcheront, et les rachetés de Yahweh reviendront ; ils viendront en Sion avec des cris de joie ; une allégresse éternelle couronnera leur tête ; la joie et l’allégresse les envahiront, la douleur et le gémissement s’enfuiront. (Isaie XXXV, 4 - 10)

 

  • Qu'il serait la pierre précieuse qui servirait de fondement à Sion


C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Yahweh : Voici que j’ai mis pour fondement en Sion une pierre, une pierre éprouvée, angulaire, de prix, solidement posée : qui s’appuiera sur elle avec foi ne fuira pas. (Isaie XXVIII, 16)

 

  • Qu'elle croitrait et deviendrait une montagne immense qui couvrirait toute la terre


Alors furent brisés eu même temps le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, et ils devinrent comme la balle qui s’élève de l’aire en été, et le vent les emporta sans qu’on en trouve plus aucune trace ; et la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne et remplit toute la terre. (Daniel II, 35)

 

  • Qu'il serait la lumière des nations


Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort, la lumière a resplendi. (Isaie IX, 1)

Moi, Yahweh, je t’ai appelé dans la justice ; et je t’ai pris par la main ; je te garde et je fais de toi l’alliance du peuple ; la lumière des nations ; (Isaie XLII, 6)

 

  • Qu'il serait le Pasteur


Je leur susciterai un seul pasteur, -- et il les fera paître,-- mon serviteur David ; c’est lui qui les paîtra ; et c’est lui qui sera pour elles un pasteur. Moi, Yahweh, je serai leur Dieu, et mon serviteur David sera prince au milieu d’elles ; moi, Yahweh, j’ai parlé. (Ezéchiel XXXIV, 23 - 24)

Mon serviteur David sera leur roi, et il y aura un seul pasteur pour eux tous ; ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes commandements et les mettront en pratique. Et ils habiteront dans le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob et dans lequel ont habité leurs pères ; ils y habiteront, eux et leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à jamais ; et David, mon serviteur, sera leur prince pour toujours. (Ezéchiel XXXVII, 24 - 25)

 

  • Qu'il serait Prêtre pour l'éternité à la manière de Melchisédech


Le Seigneur l’a juré, il ne s’en repentira point : « Tu es prêtre pour toujours à la manière de Melchisédech. » (Psaume CX, 4)

Mais pourquoi Jéhova a-t-il encore ajouté: Tu es Prêtre à la manière de Melchisédech ? Ne serait-il pas plus naturel que le Messie, issu selon son humanité du peuple hébreu, soit consacré Prêtre selon l'ordre d'Aaron ? Non, parce que le Messie aura la mission d'établir un nouveau sacerdoce, figuré depuis longtemps par Melchisédech.

Melchisédech, roi de Salem, apporta du pain et du vin ; il était prêtre du Dieu Très-Haut. (Genèse XIV, 18)

Par ces paroles: Tu es Prêtre à la manière de Melchisédech, Jéhova donne, en effet, à entendre que le sacrifice d'actions de grâces qu'offrira le Messie et qui succédera au sacrifice de la Croix, s'accomplira non pas avec du sang, mais avec du pain et du vin, et qu'il aura pour effet de réparer les forces de ceux qui y participeront, comme l'avait fait, pour Abraham et ses compagnons, le sacrifice offert par Melchisédech.

"Qui est celui à qui il est dit: Tu es prêtre selon l'ordre de Melchisédech ? Réponse: C'est le Roi-Messie. - Que fera le Roi-Messie? Réponse: Il présentera du pain et du vin, c'est-à-dire qu'il y aura sur la terre abondance de froment"(Breschit rabba sur la Gen., XIV, 18. Raym. Martin, Pugio Fidei. part, III, distinct., III, 15, 10 - Schoettgen, Horoe judaicoe, t. II, p. 104, 105.).

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 35 et suivantes)

 

  • Qu'il serait le Prophète par excellence. D'une part, semblable à Moise, parce que, comme Moise, il sera libérateur, médiateur, législateur; d'autre part, il l'emportera sur Moise, parce que celui-ci, en annonçant le nouveau prophète, a résigné d'avance tous ses pouvoirs entre ses mains, par cette recommandation expresse: "C'est lui que vous écouterez".


Yahweh, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète tel que moi : vous l’écouterez. C’est ce que tu as demandé à Yahweh, ton Dieu, en Horeb, le jour de l’assemblée, en disant : « Que je n’entende plus la voix de Yahweh, mon Dieu, et que je ne voie plus ce grand feu, de peur de mourir. » Yahweh me dit : « Ce qu’ils ont dit est bien. Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète tel que toi ; je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai. Et si quelqu’un n’écoute pas mes paroles qu’il dira en mon nom, c’est moi qui lui en demanderai compte. (Deutéronome XVIII, 15 - 19)

Le livre Tanchuma reconnait par deux fois, dans le grand Législateur (Moise), un type du Messie: Tout ce que le Seigneur (que son nom soit béni !) doit accomplir au temps qui doit venir, il l'a déjà opéré par la main de ses justes, au temps passé... Le Seigneur desséchera la mer, ainsi qu'il l'a fait par Moise (Consolatio, comment. in Pentat., fol.54.4.)" - "le Messie, qui doit tirer vengeance des idolâtres, sera élevé avec eux dans cette même région (Ibid., fol. 19. 8.)."

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 90)

 

  • Qu'il serait aussi le Maitre des Gentils c'est-à-dire des non-juifs


Iles, entendez-moi peuples lointains, soyez attentifs ! Yahweh m’a appelé dès le sein maternel, dès les entrailles de ma mère il a proclamé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante ; il m’a abrité sous l’ombre de sa main ; il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a caché dans son carquois. Et il m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en qui je me glorifierai. » Et moi j’ai dit : « En vain je me suis fatigué ; inutilement, pour rien, j’ai consumé ma force ; mais mon droit est auprès de Yahweh, et ma récompense auprès de mon Dieu. » Et maintenant Yahweh parle, lui qui m’a formé dès le sein de ma mère pour être son Serviteur. pour ramener à lui Jacob, et pour qu’Israël lui soit réuni. — Et je suis honoré aux yeux de Yahweh, et mon Dieu est ma force. — Il a dit : « C’est peu que tu sois mon Serviteur ; pour rétablir les tribus de Jacob et pour ramener les préservés d’Israël ; je t’établirai lumière des nations, pour que mon salut arrive jusqu’aux extrémités de la terre. » (Isaie XLIX, 1 - 6)

 

  • Qu'il serait le Fils engendré de Dieu


Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. (II Samuel VII, 14)

Qui monte au ciel et qui en descend ? Qui a recueilli le vent dans ses mains ? Qui a lié les eaux dans son vêtement ? Qui a affermi toutes les extrémités de la terre ? Quel est son nom et quel est le nom de son fils ? Le sais-tu ? (Proverbes XXX, 4)

Ouvrirais-je le sein, et ne ferais-je pas enfanter ? dit Yahweh ; ou bien moi qui fais naître, fermerais-je le sein ? dit ton Dieu. (Isaie LXVI, 9)

Il prétend posséder la connaissance de Dieu, et se nomme fils du Seigneur. (Sagesse II, 13)

Je publierai le décret : Yahweh m’a dit : Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui. (Psaume II, 7)

 

  • Qu'il serait donc à la fois Dieu et homme, et qu'il viendrait pour nous sauver


Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l’empire a été posé sur ses épaules, et on lui donne pour nom : Conseiller admirable, Dieu fort, Père éternel, Prince de la paix : Pour étendre l’empire et pour donner une paix sans fin au trône de David et à sa royauté, pour l’établir et l’affermir dans le droit et dans la justice, dès maintenant et à toujours. Le zèle de Yahweh des armées fera cela. (Isaie IX, 5 - 6)

Dites à ceux qui ont le cœur troublé ; « Prenez courage, ne craignez point : Voici votre Dieu ; la vengeance vient, une revanche divine, il vient lui-même et vous sauvera. » (Isaie XXXV, 4)

 

  • Qu'il devait faire une entrée triomphale à Jérusalem, ayant un âne pour monture...


Tressaille d’une grande joie, fille de Sion ! Pousse des cris d’allégresse, fille de Jérusalem ! Voici que ton Roi vient à toi ; Il est juste, lui, et protégé de Dieu ; il est humble ; monté sur un âne, et sur un poulain, petit d’une ânesse. (Zacharie IX, 9)

 

  • Qu'il serait rejeté


La pierre rejetée par ceux qui bâtissaient est devenue la pierre angulaire. (Psaume CXVIII, 22)

 

  • Qu'il serait vendu pour trente pièces d'argent


Et je leur dis : " Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire ; sinon, n’en faites rien. " Et ils pesèrent mon salaire, trente sicles d’argent. Et Yahweh me dit : " Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel j’ai été estimé par eux ! " Et je pris les trente sicles d’argent et je les jetai dans la maison de Yahweh, au potier. (Zacharie XI, 12 - 13)

 

  • Qu'il serait trahi


Même l’homme qui était mon ami, qui avait ma confiance et qui mangeait mon pain, lève le talon contre moi. (Psaume XLI, 10)

 

  • Qu'il serait abandonné


Epée, réveille-toi contre mon pasteur, contre l’homme qui est mon compagnon, -oracle de Yahweh des armées ! Frappe le pasteur, et que le troupeau soit dispersé. Et je ramènerai ma main sur les petits. (Zacharie XIII, 7)

 

  • Qu'il serait raillé


Et moi, je suis un ver, et non un homme, l’opprobre des hommes et le rebut du peuple. Tous ceux qui me voient se moquent de moi ; ils ouvrent les lèvres, ils branlent la tête : « Qu’il s’abandonne à Yahweh ! Qu’il le sauve, qu’il le délivre, puisqu’il l’aime ! » (Psaume XXII, 7 - 9)

 

  • On lui cracherait dessus, on le frapperait, le flagellerait et serait conspué


Le Seigneur Yahweh m’a ouvert l’oreille ! et moi, je n’ai pas résisté, je ne me suis pas retiré en arrière.
J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe ; je n’ai pas dérobé mon visage aux outrages et aux crachats. (Isaie L, 5 - 6)

tout le jour je suis frappé, chaque matin mon châtiment est là. (Psaume LXXIII, 14)

 

  • Il serait couronné d'épines


Sortez, filles de Sion, et voyez le roi Salomon ; avec la couronne dont sa mère l’a couronné, le jour de ses épousailles, le jour de la joie de son cœur. (Cantique III, 11)

 

  • Qu'il serait abreuvé de fiel et de vinaigre


Pour nourriture ils me donnent l’herbe amère ; dans ma soif, ils m’abreuvent de vinaigre. (Psaume LXIX, 22)

 

  • Qu'il souffrirait librement à cause de nos péchés


Vraiment c’était nos maladies qu’il portait, et nos douleurs dont il s’était chargé ; et nous, nous le regardions comme un puni, frappé de Dieu et humilié.
Mais lui, il a été transpercé à cause de nos péchés, broyé à cause de nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix a été sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Nous étions tous errants comme des brebis, chacun de nous suivait sa propre voie ; et Yahweh a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous. (Isaie LIII, 4 - 6)

 

  • Et que malgré ses souffrances il serait muet comme un agneau


On le maltraite, et lui se soumet et n’ouvre pas la bouche, semblable à l’agneau qu’on mène à la tuerie, et à la brebis muette devant ceux qui la tondent ; il n’ouvre point la bouche. (Isaie LIII, 7)

 

  • Le Messie s'offrirait donc en Sacrifice expiatoire


Il a plu à Yahweh de le briser par la souffrance ; mais quand son âme aura offert le sacrifice expiatoire, il verra une postérité, il prolongera ses jours, et le dessein de Yahweh prospérera dans ses mains. (Isaie LIII, 10)

Voici les résultats du sacrifice d'Isaac, figure du Messie, décrits par le Targum de Jérusalem: "Notre père Isaac n'était-il pas âgé de trente-ans lorsqu'il fut offert sur l'autel ? Alors les cieux s'abaissèrent et s'humilièrent, Isaac contempla leurs profondeurs et ses yeux en restèrent éblouis (Targ. Hieru., in Exod., XII, 42.)

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 89)

 

  • On tirerait au sort son vêtement


ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique. (Psaume XXII, 19)

 

  • Ses mains et ses pieds seraient percés


Car des chiens m’environnent, une troupe de scélérats rôdent autour de moi ; ils ont percé mes pieds et mes mains, (Psaume XXII, 17)

 

  • Mais aucun de ses os ne serait brisé


Il garde tous ses os, aucun d’eux ne sera brisé. (Psaume XXXIV, 21)

 

  • Qu'il serait mis à mort


Et après soixante-deux semaines, un oint sera retranché, et personne pour lui. Et le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin sera dans l’inondation, et jusqu’à la fin il y aura guerre, ce qui est décrété touchant la dévastation. (Daniel IX, 26)

 

  • ... au milieu des criminels


On lui a donné son sépulcre avec les méchants, (Isaie LIII, 9)

 

  • Mais qu'avant de mourir il prierait pour ses ennemis


Parce qu’il a livré son âme à la mort et qu’il a été compté parmi les malfaiteurs ; et lui-même a porté la faute de beaucoup, et il intercédera pour les pécheurs. (Isaie LIII, 12)

 

  • Qu'il régnerait par le bois


Exaltez Yahweh, notre Dieu, et prosternez-vous devant l’escabeau de ses pieds. – Il est saint ! (Psaume XCIX, 5)

Au sujet d'Isaac, figure du Messie, il est dit "qu'Abraham prit le bois pour l'holocauste et le mit sur Isaac (Genèse XXII, 6)", le traité Breschith rabba ajoute: "Comme celui qui porte une croix sur ses épaules (sect., 56, fol. 55, 2.)". Même réflexion dans l'antique ouvrage Pesikta (Commentaire sur les Lévitiq., les Nombr. et le Deutér): "Isaac porta le bois comme l'homme qui porte sa croix (fol. 54, 1.).


(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page89)

 

  • Son tombeau serait avec le riche


et dans sa mort il est avec le riche, (Isaie LIII, 9)

 

  • Et que même il serait glorieux


Et il arrivera en ce jour-là : La racine de Jessé, élevée comme un étendard pour les peuples, sera recherchée par les nations, et son séjour sera glorieux. (Isaie XI, 10)

 

  • Et son corps ne serait pas livré à la corruption du tombeau


Aussi mon cœur est dans la joie, mon âme dans l’allégresse, mon corps lui-même repose en sécurité. Car tu ne livreras pas mon âme au schéol, tu ne permettras pas que celui qui t’aime voie la corruption. (Psaume XVI, 9 - 10)

 

  • Qu'il ressusciterait


le troisième jour, il nous relèvera, et nous vivrons devant lui. (Osée VI, 3)

 

  • Qu'il retournerait au Ciel


Chantez à celui qui est porté sur les cieux, les cieux antiques. Reconnaissez la puissance de Dieu ! Sa majesté est sur Israël, et sa puissance est dans les nuées. (Psaume LXVIII, 34 - 35)

 

  • Qu'il serait assis à la droite de Dieu


Yahweh a dit à mon Seigneur : « Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis l’escabeau de tes pieds. » (Psaume CX, 1)

Le Médrasch-Téhilim ou commentaire sur les psaumes, dit sur ces paroles: Assieds-toi à ma droite. "Jéhova s'adresse au Messie".

Le même commentaire sur le psaume XVIII, 36, rapporte: "Rabbi Yudan dit au nom de rabbi Channa fils de Chanina: "Au temps à venir, Dieu saint (que son nom soit béni !) fera asseoir le Messie à sa droite, car il est écrit: Jéhova a dit à mon Seigneur: Assieds-toi, à ma droite, et Abraham sera à sa gauche."

Le Médrasch-Téhilim, sur ce psaume, dit encore: "Les circonstances du Roi-Messie, et ses mystères, sont rapportées dans le texte de la Loi, dans les Prophètes et les Hagiographes, car il y est dit: Jéhova a dit à mon Seigneur, assieds-toi à ma droite."

Sur ces paroles: Jéhova étendra de Sion le sceptre de ta puissance, le livre Breschith rabba (Grande glose sur le livre de la Genèse), sect. 85, fol. 83, 4, dit: "Celui dont il s'agit, c'est le Roi-Messie".

Le Zohar sur la Genèse (fol. 30, col. 141): "R. Siméon a commencé en ces termes l'exposition du psaume CX: Jéhova dit à mon Seigneur. Le degré suprême dit au degré (L'expression de trois degrés dans l'essence divine dont se servent les rabbins cabalistes pour désigner la trinité de Dieu, n'a rien d'insolite. On la trouve dans les Pères de l'Eglise, par exemple dans Tertullien: adr. Proxeam, cap. II, p. 157. éd. Migne. - Les trois degrés d'une même échelle sont toujours supposés de la même nature.) qui est au dessous: Assieds-toi à ma droite".

Paraphrase chaldaique de Jonathan-ben-Uziel: "Jéhova dit à son Verbe: Assieds-toi à ma droite".

R. Mosché-Haddarschan, sur le texte de la genèse, XVIII, 1: "Rabbi Berachia, au nom de R. Lévi, a ouvert l'instruction en ces termes: "Dans le temple à venir, Dieu saint, béni soit-il ! placera le Messie à sa droite, car il est écrit: Jéhova dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite".

R. Obadie Sephorno, commentaire sur ce psaume CX: "Le chantre sacré a composé ce psaume en vue du Messie, et il dit: Jéhova dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite. Ce qui signifie: Ne te manifeste pas encore, mais assieds-toi à ma droite, et que les Anges se tiennent à ma gauche."

Saint Robert Bellarmin commentant ce psaume: "David a vu en esprit le Messie, il l'a vu après sa mort et sa résurrection montant au ciel, et il nous rapporte les paroles de Dieu le Père à son Fils (Bellarminus, Ps. CIX.)."

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 25 et suivantes)

 

  • Que sa doctrine se répandrait de Jérusalem, de la montagne même de Sion, sur toute la terre


Il arrivera, à la fin des jours, que la Montagne de la maison de Yahweh sera établie au sommet des montagnes et élevée au-dessus des collines. Et vers elle toutes les nations afflueront, et des nations nombreuses viendront et diront : « Venez et montons à la montagne de Yahweh à la maison du Dieu de Jacob ; il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers. » Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de Yahweh. (Isaie II, 2 - 3)

 

  • Qu'il serait adoré par toutes les nations


Toutes les extrémités de la terre se souviendront et se tourneront vers Yahweh, et toutes les familles des nations se prosterneront devant sa face. Car à Yahweh appartient l’empire, il domine sur les nations. Les puissants de la terre mangeront et se prosterneront ; devant lui s’inclineront tous ceux qui descendent à la poussière, ceux qui ne peuvent prolonger leur vie. (Psaume XXII, 28 - 30)

 

  • Et qu'on offrirait à son nom des Sacrifices par toute la terre


Car, du lever du soleil à son coucher, mon nom est grand parmi les nations, et en tout lieu on offre à mon nom de l’encens et une oblation pure, car mon nom est grand parmi les nations, dit Yahweh des armées ; (Malachie I, 11)

 

  • Qu'il biserait ses ennemis


Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les mettras en pièces comme le vase du potier. Et maintenant, rois, devenez sages ; recevez l’avertissement, juges de la terre. Servez Yahweh avec crainte, tressaillez de joie avec tremblement. Baisez le Fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous ne périssiez dans votre voie ; Car bientôt s’allumerait sa colère ; heureux tous ceux qui mettent en lui leur confiance. (Psaume II, 9 - 12)

 

  • Qu'il jugerait un jour tous les hommes


Le Seigneur est à droite, Il brisera les rois au jour de sa colère. Il exerce son jugement parmi les nations : tout est rempli de cadavres ; il brise les têtes de la terre entière. (Psaume CX, 5 - 6)

"Le Seigneur (que son nom soit béni !) a décrété que le Messie revêtirait la pourpre pour juger tous les peuples" (Zohar Genes., fol. 29, col. 113.).

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 42)

 

  • Qu'avant le Jugement il enverrait Elie


Voici que je vous envoie Elie, le prophète, avant que vienne le jour de Yahweh, grand et redoutable. (Malachie III, 23)

 

Les indications contenues dans l'Ancien Testament concernant ce qui entoure la venue du Messie

 

  • Que des enfants seraient assassinés


Ainsi parle Yahweh : Une voix a été entendue à Rama, -Des lamentations et des pleurs amers : Rachel pleurant ses enfants ; Elle refuse d’être consolée, Parce que ses enfants ne sont plus. Ainsi parle Yahweh : Retiens ta voix de gémir Et tes yeux de pleurer, Car ton œuvre aura sa récompense, dit Yahweh ; Ils reviendront du pays de l’ennemi. (Jérémie XXXI, 15 - 16)

Rachel mourut, et elle fut enterrée au chemin d’Ephrata, qui est Bethléem. (Genèse XXXV, 19)

 

  • Q'une étoile miraculeuse apparaitrait à la venue du Messie...


Je le vois, mais non comme présent ; je le contemple, mais non de près. Un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël. Il brise les deux flancs de Moab, il extermine tous les fils du tumulte. (Nombres XXIV, 17)

 

  • Que des rois apporteraient au Messie des présents d'Arabie...


Les nations marchent vers ta lumière, et les rois vers la clarté de ton lever. Lève tes regards autour de toi, et vois : Tous se rassemblent, ils viennent à toi ; tes fils viennent de loin, et tes filles sont portées sur les bras. Tu le verras alors, et tu seras radieuse ; ton cœur tressaillira et se dilatera ; car les richesses de la mer se dirigeront vers toi, les trésors des nations viendront à toi. Des multitudes de chameaux te couvriront, les dromadaires de Madian et d’Epha ; tous ceux de Baba viendront, ils apporteront de l’or et de l’encens, et publieront les louanges de Yahweh. (Isaie LX, 3 - 6)

Devant lui se prosterneront les habitants du désert, et ses ennemis mordront la poussière. Les rois de Tharsis et des îles paieront des tributs ; les rois de Saba et de Méroé offriront des présents. Tous les rois se prosterneront devant lui ; toutes les nations le serviront. Car il délivrera le pauvre qui crie vers lui, et le malheureux dépourvu de tout secours. Il aura pitié du misérable et de l’indigent, et il sauvera la vie du pauvre. Il les affranchira de l’oppression et de la violence, et leur sang aura du prix à ses yeux. Ils vivront, et lui donneront de l’or de Saba ; ils feront sans cesse des vœux pour lui, ils le béniront chaque jour. (Psaume LXXII, 9 - 15)

 

  • Qu'il aurait un précurseur


Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu. Parlez au cœur de Jérusalem, et criez-lui : Que sa servitude est finie, que son iniquité est expiée, qu’elle a reçu de la main de Yahweh le double pour ses péchés. Une voix crie : Frayez dans le désert le chemin de Yahweh, aplanissez dans le steppe une route pour notre Dieu ! Que toute vallée soit relevée, toute montagne et toute colline abaissées ; que la hauteur devienne une plaine, et les roches escarpées un vallon ! Alors la gloire de Yahweh apparaîtra, et toute chair sans exception la verra ; car la bouche de Yahweh a parlé. (Isaie XL, 1 - 5)

Voici que j’envoie mon messager, et il préparera le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son temple le Seigneur que vous cherchez, l’ange de l’alliance que vous désirez. Voici, il vient, dit Yahweh des armées. (Malachie III, 1)

 

  • Que les Juifs pour l'avoir crucifié seraient châtiés et dispersés


Yahweh te dispersera parmi tous les peuples, d’une extrémité de la terre à l’autre, et là, tu serviras d’autres dieux que n’ont connus ni toi ni tes pères, du bois et de la pierre. Parmi ces nations mêmes, tu ne seras pas tranquille, et il n’y aura pas un lieu de repos pour la plante de tes pieds ; là Yahweh te donnera un cœur tremblant, des yeux éteints, et une âme languissante. (Deutéronome XXVIII, 64 - 65)

 

  • Et Jérusalem détruite ...


Et le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin sera dans l’inondation, et jusqu’à la fin il y aura guerre, ce qui est décrété touchant la dévastation. Il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine ; et, au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation, et sur l’aile des abominations viendra un dévastateur, et cela jusqu’à ce que la destruction et ce qui a été décrété se répandent sur le dévasté. (Daniel IX, 26 -27)

 

  • Mais que la nation Juive subsisterait


Ainsi parle Yahweh, qui donne le soleil Pour éclairer pendant le jour, Et trace des lois à la lune et aux étoiles Pour éclairer pendant la nuit, Qui soulève la mer et ses flots mugissent, Lui dont le nom est Yahweh des armées : Si jamais ces lois cessent devant moi, dit Yahweh, Alors aussi la race d’Israël cessera pour toujours d’être une nation devant moi. (Jérémie XXXI, 35 - 36)

 

  • ... sans Roi, sans Sacrifice...

Car pendant de nombreux jours les enfants d’Israël demeureront sans roi et sans chef, sans sacrifice et sans stèle, sans éphod et sans théraphim. (Osée III, 4)

 

  • Que les rois de la terre se soulèveraient contre le Roi-Messie


Les rois de la terre se soulèvent, et les princes tiennent conseil ensemble, contre Yahweh et contre son Oint. (Psaume II, 2)

 

  • Que les Juifs finiraient par se convertir


Car pendant de nombreux jours les enfants d’Israël demeureront sans roi et sans chef, sans sacrifice et sans stèle, sans éphod et sans théraphim. Après cela les enfants d’Israël se convertiront et chercheront de nouveau Yahweh, leur Dieu, et David, leur roi ; ils reviendront en tremblant vers Yahweh et vers sa bonté, à la fin des jours. (Osée III, 4 - 5)

Mais ils seront assujettis à Yahweh leur Dieu, Et à David leur roi, Que je susciterai pour eux. (Jérémie XXX, 9)

Au milieu de ta détresse, quand toutes ces choses seront venues sur toi, dans les derniers jours, tu retourneras à Yahweh, ton Dieu, et tu écouteras sa voix ; car c’est un Dieu compatissant que Yahweh, ton Dieu : il ne t’abandonnera pas et ne te détruira pas ; il n’oubliera pas son alliance avec tes pères, qu’il leur a jurée. (Deutéronome IV, 30 - 31)

En ce temps-là se lèvera Michel, le grand chef, qui tient pour les enfants de ton peuple, et ce sera un temps de détresse telle qu’il n’y en a point eu de pareille, depuis qu’il existe une nation jusqu’à ce temps-là. Et en ce temps-là, ton peuple sera sauvé, quiconque sera trouvé inscrit dans le livre. (Daniel XII, 1)

Je te rassemblerai tout entier, ô Jacob, je recueillerai les restes d’Israël ; je les grouperai ensemble comme des brebis dans un bercail ; comme un troupeau au milieu de son enclos, ainsi bruira la multitude des hommes. Celui qui fait la brèche monte devant eux ; ils font la brèche, ils franchissent la porte, et par elle ils sortent ; leur roi passe devant eux, et Yahweh est à leur tête. (Michée II, 12 - 13)

Et il arrivera en ce jour-là ; Le reste d’Israël et les réchappés de la maison de Jacob ne continueront pas de s’appuyer sur celui qui les frappait, mais ils s’appuieront sur Yahweh, le Saint d’Israël, avec fidélité. Un reste reviendra, un reste de Jacob, vers le Dieu fort. Car, quand ton peuple, ô Israël, serait comme le sable de la mer, c’est un reste qui reviendra ; la destruction est résolue, elle fera déborder la justice. Car la destruction qu’il a décrétée, le Seigneur Yahweh des armées l’accomplira dans tout le pays. (Isaie X, 20 - 23)

 

Les indications contenues dans l'Ancien Testament concernant l'époque à laquelle viendrait le Messie

 

  • Que l'époque ou le Messie viendrait serait celle ou un royaume de fer aurait succédé à trois royaumes d'or, d'argent et d'airain...


Cette statue avait la tête d’or fin, la poitrine et les bras d’argent, le ventre et les cuisses d’airain, les jambes de fer, les pieds en partie de fer et en partie d’argile. Tu regardais, jusqu’à ce qu’une pierre fut détachée, non par une main, et frappa la statue à ses pieds de fer et d’argile, et les brisa. Alors furent brisés eu même temps le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, et ils devinrent comme la balle qui s’élève de l’aire en été, et le vent les emporta sans qu’on en trouve plus aucune trace ; et la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne et remplit toute la terre. Voilà le songe ; sa signification, nous allons la dire devant le roi. Toi, ô roi, roi des rois, à qui le Dieu du ciel a donné l’empire, la puissance, la force et la gloire, entre les mains de qui il a livré, en quelque lieu qu’ils habitent, les enfants des hommes, les bêtes des champs, les oiseaux des cieux, et qu’il a fait dominer sur eux tous : c’est toi qui es la tête d’or. Après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que toi, puis un troisième royaume d’airain, qui dominera sur toute la terre. Un quatrième royaume sera fort comme le fer ; de même que le fer écrase et brise tout, et comme le fer qui met en pièces, il écrasera et mettra en pièces tous ceux-là. Si tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, c’est que ce sera un royaume divisé ; il y aura en lui de la solidité du fer, selon que tu as vu du fer mêlé à l’argile. Mais comme les orteils des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort, et il sera en partie fragile. Si tu as vu le fer mêlé à l’argile, c’est qu’ils seront mêlés de semence d’homme ; mais ils ne tiendront pas l’un à l’autre, de même que le fer ne peut s’allier avec l’argile. Dans le temps de ces rois, le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et dont la domination ne sera point abandonnée à un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera à jamais, selon que tu as vu qu’une pierre a été détachée de la montagne, non par une main, et qu’elle a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui arrivera dans la suite ; le songe est véritable et sa signification certaine. » (Daniel II, 32 - 45)

Et la main de fer de Rome se trouvait, au temps de Jésus, placée sur le monde entier.

La tête d'or, c'était l'empire chaldéen de Nabuchodonosor lui-même; succèdera un second empire (médo-perse) symbolisé par la poitrine d'argent; à celui-ci, un troisième empire (gréco-macédonien) marqué par le ventre de bronze; puis un quatrième empire (romain) désigné par les jambes de fer qui brisent et écrasent tout. Et alors une petite pierre, détachée de la montagne, renversera le colosse et deviendra ce royaume messiannique, le royaume de Dieu, qui ne passera point à un autre peuple.

(Abbé Augustin Lémann, histoire complète de l'idée messianique chez le peuple d'Israel, page 69)

 

  • Que le Messie paraitrait lorsque les Juifs seraient privés de la souverainté c'est-à-dire de la puissance royale et judiciaire


La Prophétie de Jacob sur son lit de mort. Ses douzes fils groupés autour de lui recevaient, chacun à son rang, les bénédictions prophétiques que Dieu lui inspirait. Mais lorsqu'il arrive à Juda, le vieillard a des accents plus sublimes.

Toi, JUDA, tes frères te loueront ; ta main sera sur le cou de tes ennemis ; les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu es remonté du carnage, mon fils ! Il a ployé les genoux, il s’est couché comme un lion, comme une lionne : qui le fera lever ? Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton de commandement d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne Schiloh ; c’est à lui que les peuples obéiront. Il attache à la vigne son ânon, au cep le petit de son ânesse ; il lave son vêtement dans le vin, son manteau dans le sang de la grappe. Il a les yeux rouges de vin, et les dents blanches de lait. (Genèse XLIX, 8 - 12)

Le temps fixé par la prophétie de Jacob pour la venue du Messie apparait comme définitivement et irréfragablement accompli puisque, d'une part, à l'époque de la conquête romaine, il y avait longtemps que le sceptre ou la puissance royale avait disparu de Juda. Depuis le retour de la captivité c'est-à-dire plus de 400 ans, nul des descendants de David n'avait plus porté le sceptre. Les derniers rois qui l'avaient tenu à Jérusalem, les princes Machabéens, étaient de la tribu de Lévi; et Hérode le Grand qui mit fin à leur dynastie, n'était pas même d'un sang Juif, il descendait d'un Iduméen. Ici, le sceptre est bel et bien sorti de Juda, c'est la perte de la Royauté.

D'autre part, en effet, vingt-trois ans avant le procès de Jésus, le sanhédrin avait perdu le droit de condamner à mort. C'était à la suite de la déposition du roi Archélaus, fils et successeur d'Hérode, l'an onze de Jésus-Christ (sept de l'ère vulgaire).

La judée avait été réduite en province romaine, et des procurateurs, administrant au nom de l'empereur Auguste, avaient enlevé au sanhédrin, le jus gladii, pour l'exercer eux-mêmes, c'est-à-dire le droit souverain de vie et de mort. Ici, le bâton de commandement est donc également perdu, c'est la perte du pouvoir judiciaire. C'est à ce moment que le Messie devait paraitre, et c'est ce qui arriva.

 

  • Que l'heure de la venue du Messie serait marquée par l'accomplissement des soixante-dix semaines d'années...


Comme je parlais encore dans ma prière, cet homme, Gabriel, que j’avais vu auparavant en vision, s’approcha de moi d’un vol rapide vers le temps de l’oblation du soir. Il m’instruisit, me parla et dit : « Daniel, je suis venu en ce moment pour t’ouvrir l’intelligence. Dès le commencement de ta prière, une parole est sortie, et moi je suis venu pour te la faire connaître, car tu es un homme favorisé de Dieu. Sois donc attentif à la parole et comprends la vision. Soixante-dix semaines ont été déterminées sur ton peuple et sur ta ville sainte pour enfermer la prévarication, pour sceller les péchés et pour expier l’iniquité, et pour amener la justice éternelle, pour sceller vision et prophète et petit oindre le Saint des saints. Sache donc et comprends : depuis la sortie d’une parole ordonnant de rebâtir Jérusalem jusqu’à un oint, un chef, il y a sept semaines, et soixante-deux semaines ; elle sera rebâtie, places et enceinte, dans la détresse des temps. Et après soixante-deux semaines, un oint sera retranché, et personne pour lui. Et le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin sera dans l’inondation, et jusqu’à la fin il y aura guerre, ce qui est décrété touchant la dévastation. Il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pendant une semaine ; et, au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l’oblation, et sur l’aile des abominations viendra un dévastateur, et cela jusqu’à ce que la destruction et ce qui a été décrété se répandent sur le dévasté. (Daniel IX, 21 - 27)


Cet oracle, l'un des plus importants de tout le recueil prophétique, mettait principalement deux choses en lumière.

a) Il complétait les renseignements transmis à la Synagogue par rapport au temps de la venue du Christ. En effet, si la prophétie de Jacob avait déterminé l'époque d'une manière générale, cette prophétie de Daniel, plus précise que celle du patriarche, fixait pour ainsi dire l'heure de cette venue. C'est après soixante-dix semaines d'années depuis la publication de l'ordre donné pour rebâtir Jérusalem, c'est-à-dire 490 ans à partir de cet ordre que le Messie aura dû paraitre. Pour aider la Synagogue dans ses calculs, cette somme d'années se trouvait divisée dans la prophétie en trois parties:

- la première, de 7 semaines ou de 49 ans, après lesquels les murs de Jérusalem auront dû être achevés;

- la seconde, de 62 semaines, ou 434 ans, à la fin desquels le Messie aura dû être oint;

- la troisième, d'une semaine, ou 7 ans, au milieu desquels le Messie sera mis à mort.

La Synagogue n'avait donc qu'à compter les semaines d'années à partir de l'ordre donné pour la reconstruction de Jérusalem, qui fut l'édit d'Artaxercès-Longue-main, vers l'an - 455, et à être attentive aux trois événements correspondants aux trois coupures de la prophétie.

b) De ces trois événements, le dernier, la mort violente du Messie, était formellement, clairement, en toutes lettres, annoncée:

  • Le Messie sera mis à mort.

C'était la prophétie d'Isaie, au 53e chapitre, rappelée, confirmée, corroborée.

Cyrus vers 536 ne donna aux juifs captifs que la permission de rétablir la ville et le temple, mais nullement d'élever des fortifications; sans cela on ne comprendrait pas qu'ils fussent accusés près du roi des Perses d'élever les murs de Jérusalem


« Que le roi sache que les Juifs qui sont montés de chez toi parmi nous sont venus à Jérusalem ; ils rebâtissent la ville rebelle et méchante, en relèvent les murs et en restaurent les fondements. Que le roi sache donc que, si cette ville est rebâtie et si ses murs sont relevés, ils ne paieront ni impôt, ni tribut, ni droit de passage, ce qui causera un dommage aux rois. Or, comme nous mangeons le sel du palais et qu’il ne nous paraît pas convenable de voir mépriser le roi, nous envoyons au roi des informations à ce sujet. Qu’on fasse des recherches dans le livre des annales de tes pères, et tu trouveras dans le livre des annales et tu sauras que cette ville est une ville rebelle, causant des dommages aux rois et aux provinces, et qu’on s’y livre à la révolte depuis les temps anciens. C’est pour cela que cette ville a été détruite. Nous faisons savoir au roi que, si cette ville est rebâtie et si ses murs sont relevés, par cela même tu ne posséderas plus rien au delà du fleuve. » (Esdras IV, 12 - 16)


Ce fut seulement Artaxerxès qui, vers la 20e année de son règne (455), donna à Néhémias, son échanson, l'autorisation de fortifier Jérusalem et de la munir de portes


Au mois de Nisan, la vingtième année du roi Artaxerxés, comme le vin était devant lui, je pris le vin et je l’offris au roi, et je tâchai de n’être pas triste en sa présence. Le roi me dit : « Pourquoi ton visage est-il triste, puisque tu n’es pas malade ? Ce ne peut être qu’une tristesse de cœur. » Je fus très effrayé et je répondis au roi : « Que le roi vive éternellement ! Comment mon visage ne serait-il pas triste, lorsque la ville où sont les sépulcres de mes pères est dévastée et que ses portes sont consumées par le feu ? » Et le roi me dit : « Que veux-tu demander ? » Je priai le Dieu du ciel, et je répondis au roi : « Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur t’est agréable, je demande que tu m’envoies en Juda, vers la ville des sépulcres de mes pères, pour que je la rebâtisse. » Et le roi me dit, la reine étant assise prés de lui : « jusqu’à quand durera ton voyage, et quand reviendras-tu ? » Il plut au roi de m’envoyer et je lui fixai un temps. Puis je dis au roi : « Si le roi le trouve bon, qu’on me donne des lettres pour les gouverneurs d’au delà du fleuve, afin qu’ils me laissent passer jusqu’à ce que j’arrive en Juda, et une lettre pour Asaph, garde de la forêt qui appartient au roi, afin qu’il me fournisse du bois pour mettre des poutres aux portes de la forteresse qui est proche du temple, pour la muraille de la ville et pour la maison où je me retirerai. » Et le roi me donna ces lettres, car la main favorable de mon Dieu était sur moi. (Néhémie II, 1 - 8)


Et avec Jésus ces soixante-dix semaines s'accomplissaient mathématiquement !

 

  • Que le Temple, construit par Zorobabel, verrait le Messie dans ses murs...


Au septième mois le vingt et un du mois, la parole de Yahweh se fit entendre par l’intermédiaire d’Aggée, le prophète, en ces termes : Parle donc à Zorobabel fils de Salathiel, gouverneur de Juda, à Jésus, fils de Josédec, le grand prêtre, et au reste du peuple, en ces termes : Quel est parmi vous le survivant qui a vu cette maison dans sa gloire première, et en quel état la voyez-vous maintenant ? Ne paraît-elle pas à vos yeux comme rien ? Et maintenant, courage Zorobabel ! - oracle de Yahweh. Courage, Jésus fils de Josédec, grand prêtre ! Courage, tout le peuple du pays, - oracle de Yahweh, - et agissez ! Car je suis avec vous, - oracle de Yahweh des armées. Il y a l’engagement que j’ai pris avec vous, quand vous êtes sortis d’Égypte ; et mon Esprit demeure au milieu de vous : ne craignez rien ! Car ainsi parle Yahweh des armées : Une fois encore, et ce sera dans peu, j’ébranlerai les cieux et la terre ; la mer et le continent, J’ébranlerai toutes les nations, et les trésors de toutes les nations viendront ; et je remplirai de gloire cette maison, dit Yahweh des armées. A moi l’argent, à moi l’or, - oracle de Yahweh des armées. Grande sera la gloire de cette maison ; la dernière plus que la première ; et en ce lieu je mettrai la paix, - oracle de Yahweh des armées. (Aggée II, 1 - 9)


Or qui ne sait que ce temple fut détruit par Titus en l'an 70 (après Jésus-Christ) et ne fut plus rebâti.

 


Conclusion

 

Traquons donc le juste, puisqu’il nous incommode qu’il est contraire à notre manière d’agir, qu’il nous reproche de violer la loi, et nous accuse de démentir notre éducation. Il prétend posséder la connaissance de Dieu, et se nomme fils du Seigneur. Il est pour nous la condamnation de nos pensées, sa vue seule nous est insupportable ; car sa vie ne ressemble pas à celle des autres, et ses voies sont étranges. Dans sa pensée, nous sommes d’impures scories, il évite notre manière de vivre comme une souillure ; il proclame heureux le sort des justes, et se vante d’avoir Dieu pour père. Voyons donc si ce qu’il dit est vrai, et examinons ce qu’il lui arrivera au sortir de cette vie. Car si le juste est fils de Dieu, Dieu prendra sa défense, et le délivrera de la main de ses adversaires. Soumettons-le aux outrages et aux tourments, afin de connaître sa résignation, et de juger sa patience. Condamnons-le à une mort honteuse, car, selon qu’il le dit, Dieu aura souci de lui. » Telles sont leurs pensées, mais ils se trompent, leur malice les a aveuglés. Ignorant les desseins secrets de Dieu, ils n’espèrent pas de rémunération pour la sainteté, et ils ne croient pas à la récompense des âmes pures. Car Dieu a créé l’homme pour l’immortalité, et il l’a fait à l’image de sa propre nature. C’est par l’envie du diable que la mort est venue dans le monde, ils en feront l’expérience, ceux qui lui appartiennent. (Sagesse II, 12 - 25)


C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité : nous en sommes tous témoins. Ayant donc été élevé par la droite de Dieu et ayant reçu du Père l’Esprit-Saint promis, il a répandu ce que vous voyez et entendez. Car, David n’est pas monté aux cieux, mais il dit lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Asseyez-vous à ma droite, jusqu’à ce que j’aie fait de vos ennemis un escabeau pour vos pieds. Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu l’a fait et Seigneur et Christ, ce Jésus que vous avez crucifié. ( Actes des Apôtres II, 32 - 36)


Et je répandrai sur la maison de David et sur l’habitant de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les yeux vers moi qu’ils ont transpercé. Et ils feront le deuil sur lui, comme on fait le deuil sur un fils unique ; ils pleureront amèrement sur lui, comme on pleure amèrement sur un premier-né. En ce jour-là, le deuil sera grand à Jérusalem, comme le deuil d’Adadremmon dans la vallée de Mageddo. Le pays sera dans le deuil, chaque famille à part ; la famille de la maison de David à part et ses femmes à part ; la famille de la maison de Nathan à part et ses femmes à part ; la famille de la maison de Lévi à part et ses ferrures à part ; la famille de Séméï à part et ses femmes à part ; toutes les familles qui restent, chaque famille à part et ses femmes à part. (Zacharie XII, 10 - 14)

Et on lui dira : " Qu’est-ce que ces blessures à tes mains ? " et il répondra : " J’ai reçu ces coups dans la maison de mes amis. " Epée, réveille-toi contre mon pasteur, contre l’homme qui est mon compagnon, -oracle de Yahweh des armées ! Frappe le pasteur, et que le troupeau soit dispersé. Et je ramènerai ma main sur les petit. Et dans tout le pays, - oracle de Yahweh, -les deux tiers seront exterminés, périront, et l’autre tiers y sera laissé. Je ferai entrer ce tiers dans le feu et je l’épurerai comme on épure l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Lui, il invoquera mon nom, et moi je l’exaucerai. Je dirai : " C’est mon peuple !" Et il dira :"Yahweh est mon Dieu !" (Zacharie XIII, 6 - 9)


s’ils l’avaient connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de la gloire. (I Corinthiens II, 8)

↑ HAUT DE PAGE ↑


QUI SOMMES-NOUS ? L'INACCEPTABLE ENSEIGNEMENTS PRIERES


Le Groupe de prières
Qui est Saint Michel Archange ?
Evénements
Accueil
Dernière mise à jour
VIA VERITAS ET VITAS

Entre nous
Livre d'or

Dénonciation
Fausses doctrines
N.O.M / Illuminatis
Franc-maçonnerie

Dossier Islam
Islam vidéos
Témoignages


Le latin
Communion des Saints
Padre Pio
Sagesse des Saints
Enseignements
Le démon existe !
L'enfer  
Prophéties

Vidéos enseignements/prières
Autres vidéos


Les prières
Les Exorcismes
Prières de délivrance
Consécrations
Neuvaines
Prières des Saints
Les chapelets

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site