Site chrétien catholique de dénonciation et de prévention contre les dangers des sectes du new age ainsi que les faux prophètes sévissant sur la "toile chrétienne".

Réponses aux musulmans

 

Décoration fleur

 

INTRODUCTION

 

Beaucoup de catholiques, ignorants de ce qu'est la nature véritable de l'islam, mais aussi hélas de par une connaissance incomplète voire déficiente de la Sainte Doctrine et des Ecrits bibliques, peuvent se retrouver bien démunis face aux arguments "phares" que les musulmans utilisent pour renier le christianisme et qui attaquent de front tous les dogmes de l'Eglise. Aussi, beaucoup "démissionnent-ils" face à leur devoir d'évangélisation de leurs frères musulmans et se laissent-ils aller à considérer l'islam comme étant une "religion de paix et d'amour" et les musulmans comme des frère adorant le même Dieu, mais d'une façon différente.

 

Hors, la réalité des faits elle, est tout autre car t il apparaît plus que clairement, à mesure que l'on avance dans l'étude de la doctrine islamique (et nul besoin d'aller très loin), que "allah" ne peut en aucun cas être YHWH, le Dieu des chrétiens et des juif. 

 

C'est ainsi que le Bienheureux Jean-Paul II, en dépit de l'apparente complaisance de l'Eglise vis-à-vis de l'islam, a lancé un appel aux chrétiens dans son "exhortation apostolique Ecclesia in Europa (n° 57)" , à recevoir « une connaissance objective de l'islam afin qu'ils sachent s'y confronter »

 

Cela est le but non seulement de l'intégralité de ce dossier consacré à l'islam, mais plus spécialement de cette page, présentée sous forme de FAQ et qui vous fournira tous les outils dont vous pourriez avoir besoin afin de répondre à nos frères et soeurs musulmans s'ils venaient à défier votre foi en la seule vraie religion, le catholicisme, précieux héritage de notre Seigneur Jésus-Christ à Son peuple.

 

Que le Seul et Unique Dieu Trine, YAHWEH, Dieu d'Abraham et de tous les Patriarches, Père Eternel du Fils Unique Jésus-Christ, vous bénisse et nous soutienne dans notre mission de sauvegarde de Sa Parole et de Son Eglise. Amen


Décoration fleur

 

Questions et objections "types" des musulmans


 

 

 

Décoration fleur

 

 

 

"Vous transgressez le commandement de Dieu qui interdit de faire des images taillées" 

 

Parmi les innombrables et sempiternels arguments resservis systématiquement par nos amis musulmans, celui consistant à accuser les chrétiens de désobéir au commandement de DIEU interdisant la fabrication d'images taillées.

 

Vous ne vous ferez point d'idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant elle; car je suis l'Eternel, votre Dieu.

Lév : 26.1

 

 

barre

 

Réponse :

 

Point L’Eglise catholique enseigne que seul Dieu doit être adoré.

 

  • Catéchisme de L’église Catholique - CC 2114 :

« L’idolâtrie est une perversion du sens religieux inné de l’homme. L’idolâtre est celui qui « rapporte à n’importe quoi plutôt qu’à Dieu son

indestructible notion de Dieu » (Origène, Cels. 2, 40). » 

PointL’utilisation et la fabrication de statues religieuses est une pratique totalement biblique :

 

  • En Ex 25, 18-19, Dieu ordonne à Moïse de fabriquer des statues d’anges, en l’occurrence de chérubins.
  • En Nb 21, 8, Dieu demande à Moïse de fabriquer un serpent d’airain, que les Israélites devaient regarder afin d’être guéris.
  • Les juifs utilisèrent beaucoup d’images gravées dans le Temple de Jérusalem, incluant des chérubins, des bœufs, des lions, des palmiers et des fleurs (1 R 6 et 7)

 

  PointLe contexte dans lequel DIEU donna Son Commandement est important :

 

Il nous faut également garder en mémoire les raisons pour lesquels DIEU donna ce Commandement, dans un contexte où lepolythéisme était encore très présent chez un peuple resté esclave des égyptiens qui adoraient tout un panthéon d'idôles. 

L'interdiction des images sculptées dans le deuxième commandement (Deut 5 :8) est un avertissement solennel aux gens de ne représenter de faux Dieux pour les idolâtrer. Ceci par contraste avec toutes les autres religions d'Égypte qui ont fabriqué les imageshumaines, animales fantasmagoriques de leurs divinités pour les adorer.Les statues, images et icônes nous introduisent dans un esprit de«représentation» de la famille céleste de Dieu (Heb 12 :11). Comme chaque fidèle catholique le sait, idolâtrer les images est vraiment interdit (Ex20 :4).

Retour à la l'index

 

barre

 

 

"Jésus n'est qu'un prophète comme les autres, il n'est pas Dieu !"

Réponse :

 

Cet argument est sans conteste, le plus blasphématoire qui soit pour un chrétien et pour Dieu qui "a donné Son Fils Unique afin que quiconque croit en Lui ne meure point mais ait la Vie Eternelle"  et les musulmans mettront au défit leur interlocuteur catholique, de trouver un seul passage dans la Bible où Jésus dit qu'Il et Dieu, ce qui sera facile à faire à quiconque connaît les Ecritures ou aura pris connaissance de cette page.

Hormis le fait que Jésus ait été condamné à mort précisément pour avoir proclamé Sa divinité, l'Ancien Testament comme le Nouveau Testament sont remplis d'affirmations concernant la divinité de Jésus, le Messie Fils du Dieu Vivant.

 

DANS LE NOUVEAU TESTAMENT :

 

Il a ainsi si bien affirmé Sa divinité que les Juifs voulurent Le lapider : 

"parce que Toi, n'étant qu'un homme, Tu Te fais Dieu." (Jn 10. 33)



 Egalement, au moment de Son procès, sachant bien qu'il serait pour cela condamné à mort pour blasphème, Jésus répond à la question "Est-tu le Messie, le Fils du Dieu vivant ?" en ces termes : 

 "Je le suis. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l'homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel."



Mais à de nombreuses autres occasions, Jésus affirme qu'Il est Dieu, non pas en le proclamant sur toutes les places publiques comme un "faire-valoir", Lui qui était le plus humble parmi les humbles (nous voyons dans les Evangiles que le Seigneur a souvent interdit que révélée Sa Nature Divine, notamment par les démons qu'il expulsait des possédés), mais de la plus Divine des façons, en Se nommant Lui-Même du Nom que DIEU donna à Moïse : "Je Suis Celui que Je Suis" ou "JE SUIS" :

 

Point "Vous, vous êtes d'en bas ; Moi, Je suis d'En-Haut. Vous, vous êtes de ce monde ; Moi, Je ne suis pas de ce monde. Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés, car si vous ne croyez pas que JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés."

(St Jn : 8-24)

 

Point"Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous saurez que JE SUIS et que Je ne fais rien de Moi-même, mais que Je dis ce que le Père M'a enseigné, et Celui qui M'a envoyé est avec Moi."

(St Jn : 8-28)

 

 Point"Je vous dis cela, dès à présent, avant que la chose n'arrive, pour qu'une fois celle-ci arrivée, vous croyiez que JE SUIS. "

(st Jn : 13-19) 


 Point" En vérité, en vérité, Je vous le dis, avant qu'Abraham existât, JE SUIS. "

(Jn 8. 58)

Ici le Seigneur volontairement ne dit pas "J'étais", mais JE SUIS et ce afin d'affirmer Son Eternité.


 Point "Dieu n'a pas envoyé Son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour que le monde soit par Lui sauvé. Qui croit en Lui n'est pas condamné ; qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu."

(St Jn : 3,17-18)


 Point"Après avoir entendu cela, Jésus dit : Cette maladie ne conduit pointà la mort ; mais elle est pour la Gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifiépar elle."

(St Jn : 11- 4) 

 

Quant aux juifs, contrairement aux musulmans en effet, croyaient bel et bien que Jésus prétendait être DIEU, le "Fils de Dieu".


Point« Les Juifs cherchaient à tuer Jésus puisque non content de violer le sabbat, Il appelait encore Dieu Son propre Père,Se faisant ainsi l'égal de Dieu."

(St Jn :  5. 18, 22-23)


Point"Nous avons une Loi et d'après cette Loi il doit mourir, parce qu'il s'est fait Fils de Dieu." 

(St Jn : 19-7)

 

 

DANS L'ANCIEN TESTAMENT

 

Nous retrouvons également dans l'Ancien Testament, des textes prophétiques annonçant la venue du Messie, en tant que Fils de Dieu, pas seulement comme étant un prophète "comme les autres", ainsi que se plaisent à l'affirmer les musulmans.

 

Point Le Sauveur sera Dieu fait homme

"Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera son épaule. On l'appellera? Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix"

 (Esaïe ch.9 v.5)

 


Point Le Sauveur naîtra miraculeusement d'une vierge :

"C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : voici la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel"

( Esaïe ch.7 v.14 - environ -700 avant J.C.)

Emmanuel signifie "Dieu au milieu de nous": c'est justement l'autre nom de Jésus.


Point Le lieu de la naissance de Jésus, Bethléem, a été prédit :

" Et toi, Bethléem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, et dont les activités remontent aux temps anciens, aux jours de l'éternité "

(livre du prophète Michée ch.5 v.1 - environ -700 avant J.C.).

 

Point Entrée de Jésus à Jérusalem, sur le dos d'un ânon est prophétisée :

"Sois transportée d'allégresse, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi vient à toi, il est juste et victorieux ; il est humble et monté sur un âne, le petit d'une ânesse »

(livre du prophète Zacharie ch.9 v.9 - environ -500 avant J.C.)

 

Point ll sera condamné injustement, maltraité, cloué sur une croix :

" Avec le bâton on frappe sur la joue le juge d'Israël " (livre du prophète Michée ch.4 v.14) " Tous ceux qui me voient se moquent de moi : "recommande toi à l'Eternel !", "l'Eternel le sauvera, il le délivrera puisqu'il l'aime !"... une bande de scélérats rôdent autour de moi ; ils ont percé mes mains et mes pieds... ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort ma tunique " ; " pour apaiser ma soif ils m'abreuvent de vinaigre "

(Psaumes prophétiques du roi David, n°22 et 69 v.22 ; environ -1000 avant J.C.)

 


Point Le Sauveur mourra pour expier les péchés de la multitude (Rédemption)

" Il s'est élevé devant (Dieu) comme une faible plante...méprisé et abandonné des hommes... cependant ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé... Il était blessé pour nos péchés, brisés pour nos iniquités... L'Eternel a fait retomber sur lui toutes nos iniquités... Il s'est livré lui-même à la mort... il a porté les péchés de beaucoup d'hommes et il a intercédé pour les coupables "

(livre du prophète Esaïe ch.53).

 


Point La résurrection : 

" Après avoir livré sa vie pourle péché... il prolongera ses jours » (livre du prophète Esaïe ch.53 v.10) ; "il nous rendra la vie dans 2 jours. Le 3ème jour il nous relèvera et nous vivrons devant lui "

(livre du prophète Osée ch.6 v.2 ; environ -700 avant J.C.)

 

 

 Point L'ascension : 

"Parole de l'Eternel à mon Seigneur : assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marche pied "

(Psaume prophétique de David n°110 v.1)



Point Le retour en Gloire à la fin des temps :

"Alors je répandrai sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication et ils tourneront vers moi les regards, celui qu'il ont percé ; ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique "

(livre du prophète Zacharie ch.12 v.10)

 

 

En regard des Ecritures juives, et de l'identification manifeste à Jésus du Messie, le Sauveur annoncé, l'on peut s'interroger sérieusement sur la raison pour laquelle les juifs n'ont pas voulu reconnaître en Jésus Celui qu'ils attendaient. Hormis la nature incrédule de ce peuple, dont Jésus fait mention à de multiples reprises dans l'Evangile, et que l'Eternel qualifie par ailleurs de "peuple à la nuque raide" dans l'Ancien Testament, il faut comprendre que Jésus est venu non pas pour sauver uniquement les juifs, le "peuple élu", mais tous les hommes, offrant ainsi à l'humanité la grâce d'être tout entière, ce peuple élu. C'est alors que n'écoutant que leur orgueil, les juifs se virent  ainsi dépossédés de ce privilège supposé leur offrir la domination sur le monde. En cela l'on retrouve bien l'influence originelle de l'islam, produit du compromis s'étant établi entre les juifs messianiques et les arabes issus de la lignée d'Ismaël.

Retour index

 


barre

 

agonie


 

Jésus n'est pas mort sur la Croix ni ressuscité, vous adorez un "cadavre juif"

 

Cet argument servi par les musulmans sur les forums, allant jusqu'à susciter des vidéos, est l'un des plus outrageants qui soit et consiste à affirmer que le Seigneur Jésus-Christ en réalité, n'aurait jamais été crucifié, mais aurait été remplacé "au pied-levé" par un autre disciple lui ressemblant et qui aurait été crucifié à Sa place.

 

Voici ce que dit le coran :

« Ils disent : nous avons mis à mort le Messie, Jésus fils de Marie, l'apôtre de Dieu. Non ils ne l'ont point tué, ils ne l'ont point crucifié, un autre individu qui lui ressemblait lui fut substitué, et ceux qui disputaient à son sujet ont été eux-mêmes dans le doute, ils n'ont que des opinions, ils ne l'ont pas vrai-ment tué. Mais Dieu l'a haussé à lui, Dieu est le puissant, Dieu est le sage. » (4.157)

« Non ils ne l'ont point tué, ils ne l'ont point crucifié » et « ils ne l'ont pas vraiment tué. Mais Dieu l'a haussé à lui, Dieu est le puissant » (4. 157).

 

Ce qu'il faut comprendre, c'est que pour un musulman, Allah ne peut absolument pas laisser son prophète (rappelons que le Jésus des musulmans, "Isa", n'est qu'un prophète comme les autres) aux mains de ses bourreaux. Cela serait pour eux, contradictoire avec la Puissance de Dieu alors pourtant que leur prophète Mahomet est mort suite à un empoisonnement que l'ange Gabriel de l'islam a été dans l'impossibilité de stopper.

Aussi afin de refuser la Rédemption, attitude proprement antichristique, Allah va t-il jusqu'à sacrifier un innocent, pour sauver "Isa". Pourtant, aucun d'entre eux ne se questionne sur la façon de procéder d'un Dieu si "puissant", qui est obligé d'utiliser l'une des armes de satan, qui est la ruse, pour sauver son apôtre. Comment ? Allah n'aurait-il pas assez de puissance pour " élever son apôtre " à la face de ses ennemis ?

Mais le mythe du "faux-semblant" colporté par l'islam trouve en réalité sa source dans un courant de pensées bien antérieur à l'islam et datant du début du christianisme. Il s'agit du courant "sarx" pour lequel se faire « chair » n'entraîne pas ipso facto se faire homme. Les théologiens docètes interprètent littéralement le verset de l’évangile selon St Jean où il est écrit que « la Parole se fit chair ».

Au terme d'une étape métaphysique supplémentaire, il en résulte que, selon eux, Jésus n'a pas de corps physique, à l'instar d'un Esprit, et que, de ce fait, la crucifixion est une illusion. En d'autres termes, l'aspect humain du Christ est simple illusion et n'a pas de réalité objective. Quoi qu'il en soit, la Rédemption est niée, ce qui fait de ce courant de pensée christologique, un courant de pensée antichristique.

C'est donc ce courant de pensée qu'a repris l'islam, religion opportuniste par excellence, pour nier la mort sur la Croix et la Résurrection du Christ. Ce qui en soi n'est pas si surprenant attendu que l'islam n'est finalement qu'un amalgame plus ou moins adroit de vieilles croyances païennes revisitées   (voir article "Les origines de l'islam" de la page "Islam et antichrist") , et n'ayant de raison d'exister que par sa négation du christianisme et du judaïsme. En effet, sans christianisme, point d'islam.

A présent, d'un point de vue strictement logique, quel Dieu, instigateur du "faux-semblant" le plus mal réussi de l'histoire des religions, peut encore se prévaloir d'une supposée toute puissance, alors que de ce faux-semblant est né la plus grande et la plus glorieuse de toutes les  religions que la terre ait jamais portée ?

Une question qu'il est intéressant de poser à un musulman concernant ce "faux-semblant" consiste à leur demander une preuve historique (et non issue de "l'histoire revisitée" de l'islam, mais de sources historiques OFFICIELLES)  au moins une, qui soit crédible et venant en effet accréditer cette thèse. Il va sans dire qu'il sera dans l'incapacité totale d'apporter cette preuve, alors qu'en revanche, nous sommes nous-mêmes en mesure d'apporter sinon des preuves, mais des témoignages de personnages historiques non chrétiens, relatant ou faisant mention de la Crucifixion de Jésus de Nazareth (références à venir)

Une autre question se pose concernant cette thèse farfelue selon laquelle Jésus n'aurait pas été crucifié, mais remplacé "au pied levé" par un autre Lui ressemblant : qui était cet homme, comment s'appelait-il (certains vont jusqu'à dire que Judas aurait été le "faux-semblant", ce qui est totalement absurde, car alors, qui se serait suicidé en lieu et place de Judas ?) et surtout, QUI s'est présenté aux apôtres après la résurrection ? Le Christ, ou le "faux-semblant" ?

Par ailleurs, cette thèse du "faux-semblant" tombe rapidement à l'eau lorsque l'on sait que les juifs qui tenaient tant à tuer Jésus et qui l'ont jugé, LE CONNAISSAIENT pour certains d'entre eux, depuis l'enfance et n'ont pu se laisser leurrer par un pseudo imposteur. Comment auraient-ils pu ne pas s'apercevoir de la supercherie ? C'est totalement insensé !

Mais surtout, comment un "croyant" peut il s'en laisser conter par un dieu menteur et fourbe ? Tout s'explique déjà par avance dans le coran où l'on lit à de nombreuses reprise que "allah égare qui il veut" ! (Coran 14:4) ; 

Hors, tout chrétien sait bien que DIEU, le VRAI DIEU, N' EGARE JAMAIS SES ENFANTS, MAIS AU CONTRAIRE RASSEMBLE TOUTES SES BREBIS, DE CELLES DONT NOUS SAVONS QU' IL NE VEUT EN PERDRE AUCUNE !

En réalité, nous les chrétiens connaissons DIEU, parce qu'IL S'est fait connaître, par Son Fils Unique Jésus-Christ qui LUI est tout humble, venu pour servir et non pour être servi, S'offrir en holocauste pour le salut du monde. Les musulmans ne connaissent pas DIEU, mais "allah", un Dieu "absolument inconnaissable" (Coran :  (Coran 2.255 ; 27.65 ; 42.4 ; 72.10 ; 112.2...)  ORGUEILLEUX, CONTRAIGNANT (Coran 53:23) venu pour être servi par ses esclaves musulmans (le mot "islam" signifie "soumission"),  S'offrant DES holocaustes et réclamant le sang des non-musulmans.

 

Parmi les 99 noms d'allah nous trouvons :

- Al-Mutakabbir : l'innaccessible  => Dieu Lui en Jésus se rend accessible, même aux plus humbles et s'abaisse jusqu'à la mort 

Al-Jabbār : celui qui domine et contraint => Dieu Lui, laisse libre l'homme de Le rejoindre par amour !

Troublant :

-Al-Wārith : l'héritier =>  l'héritier de qui ? Dieu puisqu'il n'a ni père ni fils selon les musulmans, hériterait ici de qui ?

 

Nous apprenons aussi qu'allah est le créateur du mal, qu'il a induit lui-même le diable en erreur (Coran 15:39), qu'il a créé un grand nombre d'homme pour l'enfer (Coran 7.179, 186 ; 11.119 ; 4.88 ; 5.41 ; 6.125 ; 74.31), que la majorité des femmes vont en enfer :

hadiths :Bukhâri et Muslim : "Selon Ibn'Abbâs et 'Imrân ibn al-Husayn, le prophète (saw) a dit: J'ai pu voir le Paradis et j'ai constaté que la plupart de ses habitants étaient des pauvres; j'ai pu voir l'Enfer et j'ai constaté que la plupart de ses habitants étaient des femmes. "Les jardins des vertueux, p.247"

Nous apprenons donc, comme précité, qu'allah "égare qui il veut", en sorte que les versets prônant le libre-arbitre resservis pour embrouiller les esprits sur ce point, deviennent de toute façon caduques ! En effet, que devient le "libre-arbitre" si allah, qui est "Tout puissant" décide de vous égarer ? Vous n'aurez d'autre choix que de faire le mauvais, et d'aller en enfer, comme allah l'a décidé quoi qu'il en soit. Ainsi, quoi que vous fassiez, les jeux sont pipés d'avance. 

Comment peut-on arriver à croire en un tel Dieu et surtout, à l'aimer ?

 

Mais le plus édifiant concernant la vérité de la Crucifixion se trouve sans conteste dans le Coran lui-même qui se contredit gravement sur le sujet de lal mort de Jésus sur la Croix.

D'un côté, le coran dit qu'il est certain que le Christ n'a pas été crucifié :


Sourate "Les femmes" ((Surat An-Nisa) verset 157: "Ils ont dit (les juifs) "nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude : ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué."


Tandis que dans la sourate "La famille d'Imran" (An-Nisa) versets 54-55: "Et ils [les juifs] se mirent à comploter. Allah a fait échouer leur complot. Et c'est Allah qui sait le mieux leur machination. Allah a dit : "Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t'élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru".

Ce verset dit clairement que le Christ est mort avant d'être élevé au paradis. 

 

Sourate "Marie"(Maryam) verset 33: "Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant". Dans ce verset il est clair que le Christ est mort avant qu'il soit ressuscité.

 

Non seulement les Musulmans nient la Crucifixion et la mort de Jésus, mais ils nient aussi Sa Résurrection, alors que leur livre saint lui-même affirme le contraire.


Sourate "La table"(Al-Ma'idah') verset 117: "quand Tu m'as rappelé, c'est Toi qui fus leur observateur attentif".

De ceci il est clair que le Christ a été tué par les juifs et Dieu les observait.

 

Retour index

 

 

ACCUEIL DOSSIER ISLAM


 

 

 

 

 

 

 

 




↑ HAUT DE PAGE ↑


QUI SOMMES-NOUS ? L'INACCEPTABLE ENSEIGNEMENTS PRIERES


Le Groupe de prières
Qui est Saint Michel Archange ?
Evénements
Accueil
Dernière mise à jour
VIA VERITAS ET VITAS

Entre nous
Livre d'or

Dénonciation
Fausses doctrines
N.O.M / Illuminatis
Franc-maçonnerie

Dossier Islam
Islam vidéos
Témoignages


Le latin
Communion des Saints
Padre Pio
Sagesse des Saints
Enseignements
Le démon existe !
L'enfer  
Prophéties

Vidéos enseignements/prières
Autres vidéos


Les prières
Les Exorcismes
Prières de délivrance
Consécrations
Neuvaines
Prières des Saints
Les chapelets