Vous voulez connaître la vérité ?

Vous voulez connaître la Vérité ?

Dans la Bible, il est écrit : "vous connaîtrez la Vérité et la Vérité vous rendra libres" (Jean, 8 : 32) et "Jésus lui dit : 'Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père sans passer par Moi.' " (Jean, 14 : 6).

Mais la Bible est-elle fiable pour connaître la Vérité ?

Le témoignage d'historiens antiques non-chrétiens tels Flavius Joseph, Tacite, Philon d'Alexandrie, ... montre que Jésus de Nazareth a bien existé, qu'il a bien prétendu être le Messie prophétisé par la Bible hébraïque, qu'ila bien accomplit des signes inexplicables et stupéfiants, qu'il est bien mort sur la croixcondamné par un certain procurateur Ponce Pilate, que, d'après ses disciples, il est bien ressuscité d'entre les morts.

L'archéologie et le témoignage des premiers chrétiens (de Clément de Rome qui a connu l'Apôtre Pierre en personne jusqu'à Eusèbe de Césarée qui a écrit la première Histoire Ecclésiastique) montrent que les quatre Évangiles de la Bible ont bien été écrit par les personnes, disciples de Jésus et Chrétiens de la toute première heure, auxquelles la Tradition catholique les attribue : Matthieu, Marc, Luc et Jean, dans cet ordre-là, aux dates auxquelles la Tradition les place. De fait, d'après les thèses du P. Stéfane-Marie Lepetit, il est tout à fait envisageable que Matthieu ait pris des notes sur des feuillets pendant les sermons de Jésus, puisque c'est comme cela qu'agissait les disciples lettrés des Rabbins de ce temps. Ce serait donc là la fameuse "source Q" et le "protévangile sémitique de Matthieu" qu'ont supposé les exégètes historico-critiques modernes. Marc, quant à lui, secrétaire de Pierre à Rome, a mit par écrit le contenu des sermons de l'Apôtre.

Les soi-disant "contradictions" d'un évangile à l'autre ne sont donc qu'apparentesElles s'expliquent par ce que :
1°) Matthieu a mis en forme de cinq grands discours les notes qu'il avait prises pendant des discours de Jésus sans doute beaucoup plus nombreux et répétitifs : "Jésus a accompli encore beaucoup d'autres actions. Si on les racontait par écrit l'une après l'autre, je pense que le monde entier ne pourrait pas contenir les livres qu'on écrirait" (Jean 21 : 25) tandis que Marc a mit par écrit sans trop de détails le contenu de l'enseignement de Pierre, un enseignement que l'Apôtre donnait sans ordre et sans trop de précisions, selon les besoins de sa communauté. Marc ne pouvait donc pas savoir tout ce que Matthieu et Jean savaient (car eux avait vu tout ce qu'ils écrivaient) ni tout ce que Luc avait découvert (car lui avait fait une véritable enquête d'historien). De plus, s'adressant à des Romains, il devait être bref et n'avait pas besoin d'insister sur des détails propres à la culture juive de Jésus à laquelle ses premiers lecteurs ne s'intéressaient pas. Luc non plus n'a pas connu Jésus mais a connu Paul et a fait une enquête détaillée, récoltant ses informations chez les témoins oculaires dont, très certainement, Marie, la Mère de Jésus elle-même, car il est celui qui donne le plus de détails sur elle. Quant à Jean, il a écrit le dernier, à une époque où les trois autres évangiles étaient déjà répandus, il s'est donc contenté de ne raconter de son témoignage que ce qui n'avait pas encore été dévoilé par les trois autres auteurs.
2°) Il est évident que les discours de Jésus puis de Pierre et Paul étaientbeaucoup plus longs à l'oral que ce qui nous en est parvenu à l'écrit mais il est tout aussi évident que Jésus a très bien pu dire la même chose plusieurs fois, de façon légèrement différenteà des endroits et face à des auditeurs différents. Il est donc absurde de mettre en doute le témoignage des évangiles en disant qu'ils donneraient deux versions du Notre Père (Matthieu 6 : 9-13 et Luc 11 : 2-4) ou deux versions des Béatitudes (Matthieu 5 : 3-11 et Luc 6 : 20-26) : Jésus a très bien pu donner le même enseignement plusieurs fois de manière différente etles évangélistes ont très bien pu condenser les paroles de Jésusl'un en donnant une partie, l'autre en donnant une autre partie.
3°) Il en va de même pour les actes de Jésus : l'épisode des marchands du Temple en Jean 2 : 13-22 est très différent d'un épisode similaire raconté dans les autres évangiles. Mais il est clair qu'il s'agit de deux évènements différents : Jésus a très bien pu chasser les marchands du Temple pour débuter son ministère par une purification du lieu saint qui éveille l'attention des Pharisiens mais ne les choque pas et, trois ans plus tard, les marchands étant revenus, se mettre en colère et les chasser plus vigoureusement encore, à un moment où les Pharisiens étaient devenus ses ennemis et méditaient déjà de le faire exécuter.
En outre, la différence entre Matthieu 1 : 1-17 et Luc 3 : 27-38 concernant les ancêtres de Jésus peut s'expliquer par la loi du lévirat qui prescrivait qu'une veuve épousât le frère de son défunt mari, de sorte qu'un enfant pouvait se trouver avoir deux pères dans sa vie : le biologique et le légal.
Enfin, les quatre récits de la Résurrection ne sont pas différents : ils racontent le point de vue de témoins différents avec parfois une mise en valeur d'autres détails.
4°) Il est possible que les trois premiers évangiles devaient présenter Jésus-Christ au tout venant et que celui de Jean était réservé aux personnes déjà converties. Ceci explique l'affirmation plus claire de points de doctrine moins acceptables pour les païens ou pour les juifs : la préexistence éternelle du Verbe (Jean 1 : 1-18 ; 8 : 48-59), l'Eucharistie (Jean 6 : 25-69), la Vérité (Jean 8 : 12-20 et 31-47 ; Jean 14 : 6 ; Jean 18 : 37-38), la conversion (Jean 3) et la place de Marie (Jean 2 : 1-12 ; Jean 19 : 26-27). Maisl'intention d'un auteur ne peut en elle-même rien enlever à lacrédibilité historique de ce qu'il rapporte, c'est un principe absolu d'herméneutique des textes antiques qu'appliquent les historiens et les archéologues.

Les évangiles sont donc historiquement dignes de foi. Cela fait que laRésurrection de Jésus peut être considérée comme un événement historiqueLa Tradition et la Foi de l'Église reposent sur destémoignages oculaires qui ont été écrits dans la Bible.

Les témoins sont-ils fiables ?

Si les disciples ont mentis, la question est : Pourquoi ? Ce mensonge ne leur a rien rapporté sinon les persécutions et le martyr. Ni pouvoir, ni argent, ... mais la lapidation, le crucifiement, l'écartèlement, la décapitation et parfois pis encore ! Ils n'ont pu affronter cela que parce qu'ils avaient une foi indéfectible et un attachement ferme et constant à ce qu'ils savaient être la Vérité.

De plus, ils ont donné des gages de la Vérité : d'ignorants et lâches, ils sont passés subitement à courageux et capables de tenir tête aux lettrés de leur peuple et même aux autorités romaines. Ils ont même sut parler de nombreuses langues qu'ils n'avaient jamais apprises et ont accomplis des signes miraculeux.

Nous sommes donc forcés d'admettre l'historicité des Évangiles et de la Tradition apostolique. De là apparaît que les miracles et les prophéties de Jésus sont des événements historiques.

C'est donc la Divinité de Jésus que nous devons reconnaître puisque nous en avons des preuves tangibles.

Mais si Jésus a véritablement existé, comme nous l'avons montré, siles Evangiles et la Tradition sont fiables historiquement comme cela vient d'être démontré et que donc Jésus est bien Dieu Lui-même fait homme puisque c'est ce que nous enseignent les Apôtres dans ces mêmes Evangiles et cette même Tradition, alors cela signifie que Dieu S'est fait homme pour souffrir et mourir.

En somme, Dieu est mort. (Puis Il est ressuscité).
Pourquoi ?

Les Apôtres nous en ont transmis la raison dans la Tradition et dans laBible : la mort du Christ sur la Croix du Golgotha est un Sacrifice expiatoire pour nouspour vouspour toi personnellement.

Nous avons mérité la mort physique et spirituelle et la damnation éternelle (l'Enfer) à cause de nos péchés. Car le péché est un manque d'Amour et que Dieu qui est Amour ne peut pas laisser le manque d'Amour entrer auprès de Lui et s'abreuver en Lui de la Vie spirituelle. Il ne nous est pas permit par nous-mêmes d'entrer au Paradis ni mêmed'obtenir quoique ce soit de Dieu dans cette vie.

Mais Dieu, dans Son Amoura prit sur Lui-même (en la Personne divine de Jésus) non seulement notre nature humaine (Jésus est Vrai Dieu et Vrai Homme) mais même la condamnation que nous méritons. De sorte que, croyant en Lui, nous entrons dans Son Alliance et sommes sauvés,libérés de nos péchés et de la condamnation qu'ils nous ont fait mériter.

Et Il est ressuscité pour prouver Sa Divinité et donc la valeur sacrificielle de Sa mort. Il a triomphé du péché par Sa mort et de la mort par Sa Résurrection. Depuis, nous savons que la Vie et l'Amour auront le dernier mot même si leur Victoire doit passer par la Souffrnce.

C'est cela la Bonne Nouvellel'Evangile du Christ Jésus. Ainsi, "Dieu justifie les Hommes par leur Foi en Jésus-Christ. Il le fait pour tous ceux qui croient au Christ, car il n'y a pas de différences entre eux : tous ont péché et sont privés de la Gloire de Dieu. Mais Dieu, dans Sa Bonté, les justifie [lesrend Justesgratuitement par
Jésus-Christ qui les libère" (Romains 3 : 21-24).

Vous voulez avoir la Vie éternelle ?

C'est simple : "Si tu confesses de ta bouche, devant tout le monde, que Jésus est le Seigneur et si tu crois dans ton coeur que Dieu L'a ramené de la mort à la vie, alors tu seras sauvé" (Romains 10 : 9).

Mais attention !!! Cette Alliance avec Dieu n'est pas un simple contratoù vous donnez vos péchés et Dieu Son Salut ! Il faut vivre de la Vie même de Dieuvivre dans l'Amour :
"Vous le voyez bien : c'est par les actes que l'Homme est sauvé et non par la Foi seule" (Jacques 2 : 24)
"A présent ces trois choses demeurent : la Foi, l'Espérance et l'Amour. Mais l'Amour Seul est nécessaire" (1 Corinthiens 13 : 13)

Mais comment vivre pleinement de la Vraie Vie de Dieu ?

En ayant accés à la Vérité pleine et entière : Vérité dans l'Amour et Amour dans la Vérité !

Comment, concrètement ?

Il faut bien sûr lire et méditer la Bible : "Toute Ecriture est inspirée de Dieu et profitable pour enseigner, réfuter, redresser, former à la Justice : ainsi l'Homme de Dieu se trouve-t-il accompli, équipé pour toute bonne action" (2 Timothée 3 : 16-17).

Mais la Bible est commune à toutes les communautés chrétiennes qui sont pourtant divisées et en désaccord, notamment à cause de certaines interprétations difficiles du Texte sacré.

Alors ? Dieu aurait-Il privé l'Humanité de certitudes ? Dans Son Amour, Il n'a put que donner une "arche", comme au temps du Déluge, pour connaître la Vérité et ainsi vivre et pratiquer la Foi et l'Amour : l'Eglise.

La Bible dit clairement que ce n'est pas elle-même qui est par elle-seule "colonne et soutiens de la Vérité" mais que c'est bien "l'Eglise de Dieu" qui joue ce rôle (1 Timothée 3 : 15). C'est une évidence, puisquel'Histoirel'archéologie et la Tradition nous enseignent que c'est l'Eglise qui a créer le Canon, disant tel Livre est saint et fait partie de la Bible, tel autre en est exclu car non conforme à la Foi transmise par les Apôtres, les témoins oculaires. Cette Eglise est donc l'autorité finale en matière d'interprétation de la Bible et sa Tradition est la Règle de Foireçue des Apôtres, que toute personne croyant dans le Chrsit devrait suivre pourêtre sûre d'être sauvé et de servir loyalement le Vrai Dieu et de L'adorer conformément à Sa Volonté.

De fait, l'Eglise est appelée par la Bible "Corps du Christ" et "Epouse du Christ". Et c'est Jésus Lui-même qui en est le Fondateur : "sur cette Pierre Je bâtirais Mon Eglise et les Portes de l'Enfer ne tiendront pas contre Elle" (Matthieu 16 : 18).

Mais quelle est cette Eglise ?
A l'heure où il existe peut-être des milliers voire des millions de dénominations différentes se revendiquant toutes chrétiennes, où cinq églises dites "évangéliques" naissent chaque semaine aux Etats-Unis et où beaucoup d'églises "pentecôtiste", "interdénominationelles", "assemblée de Dieu", etc. ... disparaissent aussi vite qu'elles étaient nées, ... comment être sûr d'être dans la bonne Eglise, la Vraie Eglise de Jésus-Christ ?
La Bible donne-t-elle des pistes ?

Oui !
Après que Simon bar Ionas ait professer sa Foi en Jésus, Il lui dit : "Tu es béni, Simon fils de Jean [ou Jonas], car tu ne tiens pas cette Révélation de la chair et du sang mais de Mon Père qui est dans les Cieux. Et Moi Je te le dis, tu es Pierre et sur cette Pierre Je bâtirais Mon Eglise et les Portes de l'Enfer ne tiendront pas contre Elle. Je te donnerais les Clés du Royaume des Cieux : ce que tu lieras sur la Terre sera lié dans les Cieux et ce que tu délieras sur la Terre sera délié dans les Cieux" (Matthieu 16 : 17-19).

C'est la seule promesse de la Bible qui soit sans conditions !!!!
Elle est donc éternellement valide.

De plus, Jésus est très clair sur l'Autorité particulière qu'Il confie à Simon-Pierre (Jean 21 : 15-22) qui s'exprime souvent dans les Evangilesau nom de tous les Apôtres et tous les Disciples. C'est d'ailleurs lui qui prend les décisions importantes dans les premières communautés chrétiennes (Actes 1 : 12-26 ; 2 : 14-42 ; 3 : 1-26 ; 5 : 1-11 ; 10 : 1-48 ; 11 : 1-18 ; 15 : 1-35 ; 1 Pierre et 2 Pierre).

La question est donc : Pierre a-t-il des Successeurs jusqu'à aujourd'hui à qui cette Autorité spéciale est transmise ?

La réponse est oui ! Le témoignage des premiers Chrétiens (Clément de Rome, Ignace d'Antioche, Irénée de Lyon, Ambroise de Milan, Eusèbe de Césarée, ...) est que Pierre et Paul sont morts martyrs à Rome sous Néron et que l'évêque de cette ville est le Successeur légitime de Pierre et que la Règle de Foi de son Eglise locale doit être tenue par tous les Chrétiens comme la seule Règle de Foi. La prééminence de l'Eglise de Rome et de son évêqueSuccesseur de l'Apôtre Simon-Pierre, dans l'Eglise universelle est constatée dans les textes chrétiens les plus anciens (Clément, Ignace, Irénée, ...) et n'a jamais cessé d'être affirmée dans l'Eglise chrétienne.

La Seule Véritable Eglise du Christ est donc Celle qui reconnaîtl'évêque de Rome comme Son Pontife Suprême.

Il s'agit de l'Eglise que l'on nomme aujourd'hui "catholique".

S'il fallait une preuve supplémentaire, il faudrait dire que c'est l'Eglise la plus agressée car c'est Celle qui maintient fermement desEnseignements fondamentaux du Christianisme qui sont devenus très impopulaires et que les autres églises dites chrétiennes ont peu à peu abandonné. Surtout sur des sujets comme le Mariage, la Famille, la Sexualité, la contraception, la Vie humaine, les relations hommes-femmes, la Virginité et le Célibat consacré. Des positions que les autres églises défendraient si elles étaient fidèles à la Bible : Matthieu 5 : 27-32, 19 : 1-12, Marc 9 : 42-50, 10 : 1-12, Ephésiens 4 : 17-32, 5 : 1-33, 6 : 1-4, Colossiens 3 : 5-21, 2 Thessaloniciens 3 : 6-15, 1 Timothée 1 : 3-11, 4 : 1-5, Tite 2 et 3, Romains 12, 13, 14 et 15, 1 Corinthiens 13, ...).

Il y a encore d'autres richesses dans l'Eglise Catholique.
Voici les plus importantes :
l'Eucharistie : Jésus vraiment, réellement, totalement, substantiellement présent dans l'hostie et le vin consacrés (Luc 22 : 14-20 ; Jean 6 : 25-69)
la Confession ou Sacrement de Réconcilliation (Matthieu 9 : 1-8) : si tu te repends sincèrement de tous les péchés dont tu as conscience et dont tu te souviens et que tu les confesses au Christ par Son Prêtre, ils te sont pardonnés et tu reçois les Grâces surnaturelles nécessaires pour vivre enraciné plus profondément dans le Christ
la Très Sainte Vierge Marie : Jésus nous l'a donné à la Croix comme notre Mère (Jean 19 : 26-27) et depuis elle nous guide vers son Fils ; elle intercède auprès de Lui pour nous (Jean 2 : 1-12) aujourd'hui comme au temps des Noces de Cana ; elle est la Mère de tous ceux qui ont le Témoignage de Jésus et qui obéissent aux Commandements de Dieu (Apocalypse 12 : 17) et protège ses Enfants du Dragon qui la hait, qui hait le Christ, Fils de la Vierge Marie et qui nous hait parce que nous sommes aussi les Filles et les Fils de cette Bonne Mère qui nous aime, mais nous sommes déjà vainqueurs du Dragon dans le Christ et par le Christ, avec Jésus et Marie

Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous !
Jésus, Marie, je vous aime. Ayez pitié de nous ! Sauvez toutes les âmes !

Pour connaître mieux la Vérité, l'aimer et la servir, sans jamais la perdre de vue, il faut lire intégralement et consulter fréquemment le Cathéchisme de l'Eglise Catholique (le CEC) qui expose toute la Foi bimillénaire de l'Eglise dans l'esprit de Son dernier Concile (Vatican II) et dans un langage le plus simple et le plus moderne qui soit possible. Il est consultable sur le site Internet du Vatican. On peut aussi se référer à Zenit.org pour avoir tout leMagistère actuel et au Dentzinger pour avoir tout le Magistère passé.

Il existe pour les plus jeunes un CEC abrégé et adapté : le Youcat.

Si ce que vous venez de lire vous a fait réfléchir, vous a touché, que vous pensez prendre la Foi exposée dans le CEC comme votre Foi et la Bible et le Magistère comme vos guides dans cette Foi, alors n'hésitez pas àpartager ce texte et votre expérience à tout le monde. C'est cela la première étape de votre Vie Nouvelle.

Bienvenue chez vous !

↑ HAUT DE PAGE ↑


QUI SOMMES-NOUS ? L'INACCEPTABLE ENSEIGNEMENTS PRIERES


Le Groupe de prières
Qui est Saint Michel Archange ?
Evénements
Accueil
Dernière mise à jour
VIA VERITAS ET VITAS

Entre nous
Livre d'or

Dénonciation
Fausses doctrines
N.O.M / Illuminatis
Franc-maçonnerie

Dossier Islam
Islam vidéos
Témoignages


Le latin
Communion des Saints
Padre Pio
Sagesse des Saints
Enseignements
Le démon existe !
L'enfer  
Prophéties

Vidéos enseignements/prières
Autres vidéos


Les prières
Les Exorcismes
Prières de délivrance
Consécrations
Neuvaines
Prières des Saints
Les chapelets

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site