Le blog

MEDJUGORJE - Vers un Constat de non supernaturalitate ?

266805gliseLa CDF s'est prononcée sur les phénomènes de Medjugorje et semble orienter la décision finale, appartenant au pape, vers un rejet définitif des "apparitions".

Lire la suite

Sur le sédévacantisme

220px ombrellino keys svgLe sédévacantisme est une hérésie et un péché mortel !

Selon certains sédévacantistes, qui n'ont pas ailleurs ni les compétences théologiques et encore moins la prérogative de juger le pape (qui n'a pour seul juge que le Christ), un pape ne peut absolument pas enseigner des hérésies, sans quoi il ne serait pas pape. Pourtant, s'il est compliqué de faire admettre à un sédévacantiste à quel moment l'Eglise aurait été privée de son chef visible (posez leur la question), mais dans un cas (PaulVI et son "sosie") comme dans l'autre (Léon XIII), leur thèse est intenable.

Lire la suite

Dévotion au Sacré-Coeur - Une nécessité pour les âmes !

popeben5.jpg

       En ce premier Vendredi, jour dédié à l'adoration du Saint-Sacrement, en ce premier jour de la période de vacance du Siège apostolique, unissons-nous en communion de prière afin de demander à Dieu de ne pas regarder nos péchés, mais notre foi et de nous donner ainsi un Pasteur selon Son Coeur à Lui. Le dossier suivant a été réalisé afin de propager la Dévotion au Sacré-Coeur, et d'encourager les fidèles à renouer avec la pratique séculaire de l'Église consistant à recevoir DIEU PARMI NOUS, le Corps du Christ, non plus dans la main mais sur la langue et à genoux.

 

Lire la suite

Le cardinal Vingt-Trois a-t-il miné la résistance au projet de loi ?

2338713-andre-23.jpg

En affirmant, bien avant que la loi sur le pseudo mariage des paires ne soit votée, que l’Eglise continuera à célébrer le mariage sacramentel dans les dispositions prévues par la loi, c’est à dire en acceptant de célébrer le mariage civil avant le mariage religieux, le cardinal Vingt-Trois n’a-t-il pas miné dès le départ la résistance de l’Eglise à ce projet de loi ? Plutôt que de répondre :  »Si la République change la loi, nous observerons la loi« , pourquoi n’a-t-il pas retenu sa réponse, et ménageant ainsi le suspens, gardé ses forces pour le combat ? Pourquoi avoir abattu les cartes de son jeu avant la fin de la partie ?

Car enfin, si non seulement les dispositions de la loi, mais la définition même de son objet, changent, on ne voit pas qu’il soit légitime de reconduire tacitement l’accord.  Pourquoi se battre, ou faire semblant, si déjà la capitulation a été signée ? Certes, le non-respect de cette loi par laquelle l’Etat se mêle de la vie religieuse des citoyens, alors même qu’il se prétend incompétent en la matière, est sévèrement puni : « Tout ministre d’un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil sera puni de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende ». (code pénal art. 433.21). Mais si le mariage est une institution d’une valeur inestimable pour laquelle il vaut donc la peine de donner sa vie (Mc 6.17-29), n’est-il pas du rôle de l’Eglise d’affirmer ouvertement son refus de toute participation à tout acte de perversion de celle-ci ? Certains catholiques ont déjà courageusement pris cette décision. Peut-on à moindre frais annoncer l’Evangile ? Qui a écrit : « L’ouverture du mariage aux partenaires de même sexe reviendrait finalement à supprimer le mariage civil. » ? S’il n’y a plus de mariage civil, pourquoi et comment le célébrer ? Le faire ne serait-il pas jouer une comédie, accepter d’être une marionnette ? 

Cette attitude du cardinal Vingt-Trois me rappelle celle de ses prédécesseurs rapportée par le Ministre de la Santé qui fit voter la loi sur l’avortement en 1975, Mme Simone Veil :

« Avec l’Église catholique, les choses se sont mieux déroulées que j’aurais pu le craindre. (…) je me suis entretenue avec le prélat en charge de ces problèmes au sein de la hiérarchie catholique. Il n’a pas tenté de me dissuader. Il exprimait le vœu que la liberté de conscience soit assurée dans la loi et que nul ne puisse obliger un médecin ou un soignant à pratiquer une IVG. Il est vrai qu’à cette époque, l’Église de France était très ouverte ». (Simone Veil, Une vie, Stock, 2007,page 191) ;

« Pour en revenir au débat avec la hiérarchie catholique, j’ai souvenir d’une rencontre, à l’époque, avec des représentants du clergé régulier destinée à examiner le problème de leur protection sociale. La réunion s’est fort bien déroulée, dans une ambiance courtoise et positive. J’en ai tiré le sentiment que les communautés religieuses étaient peut-être plus concernées par leur régime de sécurité sociale que par l’IVG ». (page 191-192)…

Il n’y a pas que les assassins et les homosexuels qui seront rejetés de la Jérusalem céleste, mais aussi les lâches (Ap 22.15 ; 21.8).


Source : http://www.riposte-catholique.fr/


Croire dans la charité suscite la charité

1830124-3-132d-benoit-xvi-le-29-decembre-f14ce139c82411b0ce742b5dda0da90e.jpg

MESSAGE DE SA SAINTETÉ
BENOÎT XVI
POUR LE CARÊME 201
3


Croire dans la charité suscite la charité 
« Nous avons reconnu et nous avons cru que l'amour de Dieu est 
parmi nous » 
(Jn 4, 16)

 

Chers frères et sœurs,

la célébration du Carême, dans le contexte de l'Année de la foi, nous offre une occasion précieuse pour méditer sur le rapport entre foi et charité: entre le fait de croire en Dieu, dans le Dieu de Jésus Christ, et l'amour qui est le fruit de l'action de l'Esprit Saint et qui nous guide sur un chemin de consécration à Dieu et aux autres.

1. La foi comme réponse à l'amour de Dieu.

Dans ma première encyclique, j’ai déjà offert certains éléments pour saisir le lien étroit entre ces deux vertus théologales, la foi et la charité. En partant de l'affirmation fondamentale de l'apôtre Jean: « Nous avons reconnu et nous avons cru que l'amour de Dieu est parmi nous » (1 Jn 4, 16), je rappelais qu'« à l’origine du fait d’être chrétien, il n’y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive... Comme Dieu nous a aimés le premier (cf. 1 Jn 4, 10), l’amour n’est plus seulement « un commandement », mais il est la réponse au don de l'amour par lequel Dieu vient à notre rencontre » (Deus caritas estn. 1). La foi constitue l'adhésion personnelle – qui inclut toutes nos facultés – à la révélation de l'amour gratuit et « passionné » que Dieu a pour nous et qui se manifeste pleinement en Jésus Christ ; la rencontre avec Dieu Amour qui interpelle non seulement le cœur, mais également l'esprit: « La reconnaissance du Dieu vivant est une route vers l’amour, et le oui de notre volonté à la sienne unit intelligence, volonté et sentiment dans l’acte totalisant de l’amour. Ce processus demeure cependant constamment en mouvement: l’amour n’est jamais "achevé" ni complet » (ibid., n. 17). De là découle pour tous les chrétiens, et en particulier, pour les « personnes engagées dans les services de charité », la nécessité de la foi, de la « rencontre avec Dieu dans le Christ, qui suscite en eux l’amour et qui ouvre leur esprit à l’autre, en sorte que leur amour du prochain ne soit plus imposé pour ainsi dire de l’extérieur, mais qu’il soit une conséquence découlant de leur foi qui devient agissante dans l’amour » (ibid. n. 31a). Le chrétien est une personne conquise par l'amour du Christ et donc, mû par cette amour – « caritas Christi urget nos » (2 Co 5, 14) –, il est ouvert de façon concrète et profonde à l'amour pour le prochain (cf.ibid., n. 33). Cette attitude naît avant tout de la conscience d'être aimés, pardonnés, et même servis par le Seigneur, qui se penche pour laver les pieds des Apôtres et s'offre lui-même sur la croix pour attirer l'humanité dans l'amour de Dieu.

« La foi nous montre le Dieu qui a donné son Fils pour nous et suscite ainsi en nous la certitude victorieuse qu’est bien vraie l’affirmation: Dieu est Amour...

Lire la suite

Renonciation du Pape Benoit XVI

Rendons grâce à Dieu pour le bon pasteur des âmes auquel Il a confié notre salut +

Cette année, le Carême devra être vécu de façon plus fervente encore, prions, jeûnons et supplions le Seigneur Dieu d'envoyer à Son Eglise, le pasteur dont elle a besoin pour combattre l'esprit du monde et sauvegarder intacte la foi catholique. Les pressions modernistes sont à l'apogée de leur force, et, petite réflexion personnelle, le fait que la nomination du nouveau Vicaire du Christ soit prévue pour Pâque est probablement anonciateur de l'ultime Pâque de l'Église, une Pâque, si elle survient à cette occasion, à laquelle nous devrons tous nous unir dans la foi et l'Espérance.

677 L’Église n’entrera dans la gloire du Royaume qu’à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection (cf. Ap 19, 1-9). Le Royaume ne s’accomplira donc pas par un triomphe historique de l’Église (cf. Ap 13, 8 ) selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20, 7-10) qui fera descendre du Ciel son Épouse (cf. Ap 21, 2-4). Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20, 12) après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2 P 3, 12-13)."  Catéchisme de l'Eglise Catholique.

 

Le Cardinal Meisner approuve la pilule du lendemain en cas de viol

Prêcher en faisant rire ses ouailles, le cardinal Meisner a essayé
    
Fureur contre l'Eglise catholique en Allemagne : une jeune femme qui pensait avoir été violée sous l'effet d'une drogue qui s'était présentée successivement  dans deux cliniques catholiques de Cologne s'est vu refuser le 15 décembre la pilule du lendemain qu'elle réclamait pour éviter de tomber enceinte à la suite du viol. Dans les deux cas, les gynécologues qui avaient reçu la jeune femme de 25 ans l'avaient renvoyée de peur de perdre leur emploi, étant donné qu'elles sont par contrat tenues de respecter les principes de l'Eglise catholique.
C'est une urgentiste de Cologne qui a révélé les faits la semaine dernière, déclenchant une polémique haineuse amplifiée par les élus Verts et répercutée au parlement régional de Rhénanie-du-Nord-Westpahlie dans ce Land où la moitié des établissements de santé sont gérés par des organismes affiliés par l'Eglise catholique. Comment éviter que de tels faits se reproduisent ?
Même si conservateurs et libéraux ont mis en garde contre une suspicion générale à l'égard des hôpitaux catholiques qui ont pour premier devoir le respect de la vie, on a assisté à une avalanche d'excuses publiques : les deux hôpitaux d'abord, puis le cardinal Joachim Meisner ont exprimé leurs regrets à l'égard de la jeune femme. « Nous regrettons avoir donné l'impression au public que les victimes de viol ne peuvent être soignées dans des hôpitaux catholiques. Cela n'est pas exact », fit savoir l'archevêché. L'un des hôpitaux parla d'un « malentendu ».
Le communiqué du cardinal Meisner ne laisse aucun doute quant à la peur de l'Eglise d'être mal vue par les médias : « Elle cherchait de l'aide dans une grande détresse et n'a pas trouvé accueil. Ce procédé nous fait profondément honte, car il va à rebours de notre mission et de notre conception chrétienne », a-t-il fait savoir publiquement. En soi il n'y a rien de scandaleux dans cette déclaration, mais dnas un contexte où le « soin » aux femmes violées consiste à leur éviter le malheur de devoir porter l'eventuel fruit du viol – comme le déclarent les partisans de la pilule du lendemain, voire de l'avortement – elle comporte des aspects pour le moins ambigus.
A ce moment-là le cardinal rappelait cependant encore l'opposition de l'Eglise à la contraception d'urgence, qui peut avoir pour action « l'homicide d'un enfant potentiellement conçu ».
Mais depuis cette déclaration, publiée mardi, il y en a eu une autre. Son portevoix, Christoph Heckeley, a déclaré au nom du cardinal Meisner que la « pilule du lendemain » peut légitimement être utilisée par les femmes victimes d'abus. « Si à la suite d'un viol on administre un médicament dont l'effet est d'éviter une fécondation, alors, de mon point de vue, cela est justifiable », a ainsi fait savoir le cardinal selon la presse allemande.
Le cardinal s'en est expliqué, toujours selon la presse, en déclarant que ses consultations avec des experts lui avaient permis d'arriver à la conclusion que la « pilule du lendemain » est anticonceptionnelle et non abortive.
Cela pose un triple problème.
• La rupture avec l'enseignement de l'Eglise qui en tout état de cause rejette la contraception comme gravement désordonnée. Ce n'est pas parce que le viol est un crime qui cause un tort immense à la femme que n'importe quel acte pour en contrer les conséquences est légitime : ainsi, l'avortement de l'enfant conçu lors d'un viol est et reste un crime qui viendrait s'ajouter au crime du viol. La déclaration du cardinal, telle qu'elle a été répercutée par son porte-parole, passe à côté de cet aspect des choses.
• La pilule du lendemain absoute de toute action abortive ? Voilà qui est nouveau. On se sait quels sont les « experts » consultés par le cardinal mais on peut faire référence au Vidal qui fait état de la possible action contragestive de la pilule du lendemain : empêchement de la nidation pendant la période de huit jours environ qui séparent celle-ci de la conception, véritable début de la vie. La redéfinition du début de la grossesse comme moment de la nidation est l'entourloupe utilisée par les fabricants de pilules contraceptives (ordinaires ou du lendemain) pour contester toute action abortive.
En fait, il faut savoir que la fécondation n'intervient pas nécessairement au moment du rapport sexuel. Le sperme survit environ 5 jours dans le corps de la femme en attendant l'ovulation ; une fois celle-ci acquise, l'ovule vit 24 heures et c'est pendant ce laps de temps que la fécondation se produit : jusqu'à 5 jours après le rapport, donc.
La pilule du lendemain peut bloquer l'ovulation, pendant ce laps de cinq jours : il y a donc bien une action contraceptive possible, c'est-à-dire empêchant la fécondation.
Mais si l'ovulation est déjà déclenchée, ou si elle n'a pas été empêchée,la pilule du lendemain ne peut être efficace pour éviter une naissance qu'avec une action contragestive que ses fabricants ne renient pas. Pierre-Olivier Arduin a ainsi relevé la ressemblance structurelle de la « pilule du surlendemain », EllaOne, avec la pilule abortive RU 486.
• Troisième problème : à justifier la distribution de la pilule du lendemain en cas d'abus sexuels, faut-il instituer une procédure de vérification de la réalité de l'abus ? Difficile. Alors, se contente-t-on de la déclaration de la femme ? Tient-on compte du « viol par l'époux » qu'elle peut évoquer ? Où sont les limites ? Rappelez-vous que dans le cas présent, la jeune femme se croyait victime d'un viol subi alors qu'elle pensait avoir été droguée à son insu…
Bref, sans évidemment nier la souffrance d'une femme violée, première victime d'un crime affreux, et de sa crainte de porter l'enfant de son violeur, ce genre de déclarations ne peut que semer la confusion et il n'appartient certainement pas à un cardinal de les faire, fût-ce en donnant son avis personnel.
Source : le blog de Jeanne Smits

La Chandeleur

736px-andrea-mantegna-049.jpg

Cette fête est appelée  Chandeleur, mot qui signifie «chandelle», d'origine païenne (fête des chandelles). Autrefois, cette fête était célébrée par les Romains, en l'honneur du dieu Pan, divinité de la nature. Durant la nuit, les adeptes de cette croyance, parcouraient les rues, une chandelle à la main. L'Eglise a par la suite christianisé cette fête. Elle fût nommée  «la félicitation de Dieu» en 472, par le pape Gélase 1er et comémorait la Présentation de Jésus au Temple.

A cette occasion, les fidèles organisaient des cortèges avec des chandelles. Chaque fidèle allait chercher à l'église un cierge béni allumé, veillant bien à ce qu'il le reste durant le trajet.  Selon la tradition, une goutte de cire en provenance de ce cierge, si elle tombait sur la coquille d'un oeuf, en assurait l'éclosion, de même les anciens allumaient ce cierge durant les jours d'orage, lequel progégerait la maison de la foudre.

La tradition de la confection de crêpes vit  aussi le jour à cette époque. En effet, l'on croyait que si l'on ne préparait pas de crêpes ce jour là, les récoltes de blé s'en ressentiraient gravement !

  •  La Présentation de Jésus au Temple.

Quarante jours après la naissance de Jésus, une autre fête est célébrée : la Chandeleur ou fête des chandelles, Autrefois appelée hypapante, du grec «hupantan» ou «hupapantan» qui signifie «aller au-devant», «rencontrer». Cette date est fixée par la loi de Moïse pour la Purification et comémore pour les chrétiens, la Présentation de l'enfant Jésus au temple.

C'est ici une véritable et émouvante rencontre entre Jésus et le vieillard Siméon, l'un allant vers l'autre,  entre Dieu et son serviteur ayant attendu jusque la fin de ses jours avec foi et patience, l'accomplissement de la Promesse : « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut .»

Cette rencontre de Dieu et de son Peuple pour la célébration de l' Alliance nouvelle et éternelle, nous révèle l'insondable amour de Dieu, amour d'autant plus grand qu'Il s'est Lui-même fait tout petit, humble parmi les humbles, pour nous montrer le chemin de Son Royaume. En accomplissant ainsi les rites prescrits par la loi de Moïse, loin d'abolir la loi, Il l'accomplit et la mènera jusqu'à sa perfection absolue par la mort sur la Croix, Dessein d'amour infini de Dieu pour les hommes révélé au vieillard et que ce dernier livrera à son tour au coeur immaculé de Marie...



Le piège de la diversité

A propos du "mariage gay"... que dit la Bible du « droit à la différence » ? La pluralité des conditions appartient à la Création, mais elle ne trouve son sens que dans la participation au bien commun. Oui, la diversité est légitime, non elle n’a pas tous les droits.
Par le Fr. Edouard Divry, op.

m-gay.jpg

À l’heure où une nouvelle déviation morale - le « mariage homosexuel » pour ne pas le nommer - est programmée par les plus hauts responsables politiques de notre pays, les médias gravement complices vont tenter de la justifier au nom de la différence civile, au nom de la règle de la diversité des opinions et des mœurs. « Ces sortes de règles peuvent faire figure de sagesse par leur affectation [...] ; en fait elles n’ont aucune valeur » (Col 2, 23), avertissaient saint Paul et ses compagnons dans les disputes du moment fort distinctes des nôtres mais qui conduisent au même verdict.Comment voir clair dans ce débat à propos du prétendu droit à la « différence », si exalté à propos de tout et de rien, et répondre aux détracteurs de la juste vie morale ? Si nous sommes fidèles à notre bien commun européen, c’est-à-dire à nos racines judéo-chrétiennes, la lumière viendra évidemment de la Bible et non du Zeitgeist (l’esprit du temps), l’esprit du monde qui domine les médias et manipule le grand public.

Lire la suite

1,3 million de NON au « mariage » homosexuel

150781-521854521188387-905443468-n.jpg

Cliquez sur l'image, c'est édifiant !

Oui, nous étions bien 1,3 million dimanche dans les rues de Paris, pour une des manifestations les plus spectaculaires que la capitale ait jamais connues, organisée en moins de deux mois, avec des cars qui continuaient d’être loués jusqu’à l’avant-veille de l’événement. Les braves gens et les gens braves qui ont supporté le froid piquant, piétiné des heures avant de pouvoir quitter leur lieu de départ, venant souvent de très loin, avec enfants, poussettes et sandwiches, pour parcourir 4, 5 ou 6 kilomètres en vagues serrées, y ont mis leur temps, leurs moyens souvent modestes, et surtout tout leur cœur.

Ils n’étaient… nous n’étions pas là pour revendiquer des droits ni pour chercher un quelconque avantage matériel. Nous étions là pour défendre le bon sens, le droit naturel, le bien commun.

Voilà quelque chose de suffisamment incompréhensible pour le pouvoir pour qu’il se soit trouvé désemparé et même qu’il ait paniqué devant le phénomène. La veille au soir – me souffle-t-on – l’afflux de voitures aux portes de Paris conduisait la préfecture à imaginer un chiffre de participation bien plus élevé que ce qu’on avait avancé auparavant : 700 000 à un million et demi de personnes.

Le lendemain, même affolement. A 17 heures – il restait encore des flots de personnes sur les trois cortèges de la Manif pour tous et aussi les troupes de la manifestation catholique de Civitas à dénombrer – lorsque le comptage de la préfecture de police à atteint les 700 000. Ordre étant donné de diviser ce chiffre par deux, c’est celui de 340 000 qui a été annoncé.

Lire la suite

Les militantes islamistes ou comment les esclaves sacralisent leurs chaînes, par Hélios d'Alexandrie

Pris sur : http://www.postedeveille.ca

Fayoum5Cette chronique d'Hélios d'Alexandrie est en quelque sorte la suite logique de la précédente, intitulée Les islamistes et le sexe des femmes.

Elle a pour objectif d'expliquer ce qui semble inexplicable, à savoir l'acharnement des militantes islamistes à promouvoir une idéologie religieuse qui les dévalorise et les humilie. La vérité qui dérange a été exposée par l'imam al Houeini:  l'islam ne voit dans la femme que sa dimension sexuelle, on pourrait même dire sa dimension génitale. Cette image dégradante de la femme est pourtant promue par celles qui en souffrent le plus et qui pour des raisons obscures prétendent en tirer fierté.

_____________________

Les musulmanes portent sur leurs épaules une lourde responsabilité, sans elles, sans leur participation active, sans leur consentement à embrasser à perpétuité la servitude et l’humiliation, l’islam ne pourrait pas durer longtemps.

Veil-is-womens-liberationLe slogan brandi par des femmes en niqab où l’on peut lire : « le voile c’est la libération de la femme » est un exemple parmi d’autres des absurdités que les militantes islamistes mettent de l’avant pour défendre l’islam et pour se donner l’illusion de contrôler leur propre destin.

Certaines poussent l’absurdité jusqu’à inciter leur mari à épouser d’autres femmes, histoire de montrer que le coran et Mahomet/Allah n’ont fait preuve d’aucune injustice envers la gent féminine en autorisant et en sanctifiant la polygamie. Elles approuvent pieusement le verset du coran qui s’adresse dans ces termes aux hommes : « vos femmes sont vos champs, labourez vos champs comme il vous plaira ». D’autres se disent heureuses et fières quand leur mari les roue de coups, elles prétendent alors vivre pleinement leur foi islamique.

Les militantes de l’islam ne s’insurgent pas contre l’inégalité de statut qui fait d’elles des êtres inférieurs et dépendants. Leur témoignage et leur héritage qui valent la moitié de ceux de l’homme ne suscitent pas chez elles de sentiments d’injustice. Elles s’émerveillent de la sagesse et de la douceur de Mahomet qui a dit : « les femmes sont déficientes en termes de raison et de foi, et la prière de l’homme musulman est non valide s’il sort des latrines ou s’il touche une femme ».  Elles ne se rebiffent pas quand elles écoutent religieusement l’imam citer à la télé le fameux hadith où Mahomet dit : « S’il m’était permis d’ordonner aux croyants de se prosterner à d’autres qu’à Allah, je donnerais l’ordre aux femmes de se prosterner devant leur mari».  Non plus quand un autre recommande vivement aux maris de placer le fouet ou le bâton bien en vue dans le domicile pour qu’il serve d’avertissement aux épouses récalcitrantes.

Les militantes de l’islam ce sont aussi les mères qui jubilent en apprenant qu’un de leurs fils a commis un attentat suicide; et si en explosant il a emporté avec lui plusieurs infidèles (les infidèles par nature ne peuvent être innocents), sa joie n’a pas de limite et elle se mérite les félicitations des voisins et la reconnaissance des autorités. À aucun  moment elle ne se laisse aller au chagrin, par attachement à l’islam elle rejette les sentiments de peine et d’horreur.  

Lire la suite

L'islam est grand et le père Salenson est son prophète

salenson.jpgJe découvre dans la Documentation catholique du 17 octobre un texte de l’abbé Christian Salenson, ancien directeur du Séminaire d’Avignon, actuel Directeur de l’Institut de Science et de Théologie des Religions de Marseille (photo). Il nous parle de l’islam, conçu comme une voie vers Dieu ! L’abbé Salenson évoque le père Christian de Chergé, moine trappiste de Tibihirine, assassiné en 1996 :

Par expérience personnelle, il sait que l’islam est une voie susceptible d’accompagner des hommes et des femmes sur le chemin vers Dieu. Le concile Vatican II le confirme dans cette opinion. L’Église ne «rejette rien de ce qui est vrai» dans les autres religions, mais les considère avec «un respect sincère», y reconnaissant «des rayons de la vérité», de l’unique vérité qui est le Christ. Ce qui interdit toute attitude de rejet. Quant à l’islam, l’Église s’engage plus encore parlant à son propos d’une «réelle estime», mentionnant qu’après le judaïsme, cette religion a une place de choix car, selon Lumen Gentium, la constitution dogmatique sur l’Église, «avec nous les musulmans adorent le Dieu unique et miséricordieux». [...] L’Église serait bien en peine de dire aujourd’hui quelle est précisément la place de l’islam dans le dessein de Dieu, mais elle est tout autant dans l’incapacité de rejeter a priori cette tradition religieuse.

La place de l’islam dans le dessein de Dieu constitue pour Christian de Chergé une quête inlassable qui lui fait écrire dans son testament qu’évidemment certains vont le trouver naïf ou idéaliste mais que pour lui le jour de sa mort «sera enfin apaisée ma plus lancinante curiosité. Voici que je pourrai s’il plait à Dieu plonger mon regard dans celui du Père pour y contempler ses enfants de l’islam, tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de sa passion, investis par le don de l’Esprit dont la joie secrète sera toujours d’établir la communion et de rétablir la ressemblance en jouant avec les différences…». Dans le sein du Père, les musulmans restent «ses enfants de l’islam». Ils sont fils du Père non pas en dépit de leur appartenance religieuse mais en étant croyants de l’islam.

Lire la suite

Communions réparatrices des neufs premiers vendredis

apparitionsmargeritemarie.jpg

En 1688, au cours d'une apparition à Sainte Marguerite-Marie, Notre-Seigneur Jésus-Christ daigna lui adresser ces paroles : « Je te promets, dans l'excessive miséricorde de mon Cœur, que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis du mois, neuf mois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu'ils ne mourront point dans ma disgrâce ni sans recevoir leurs sacrements, et que mon divin Cœur se rendra leur asile assuré aux derniers moments ».

LES COMMUNIONS REPARATRICES DES NEUF PREMIERS VENDREDIS DU MOIS

Par l'insertion intégrale de cette promesse dans la Bulle de canonisation de Sainte Marguerite-Marie (Acta Apostolicæ Sedis 1920, p. 503), en date du 13 mai 1920, le Pape Benoît XV a encouragé la pratique des communions réparatrices des neuf premiers vendredis du mois, en l'honneur du Sacré-Cœur.

LES 12 PROMESSES DE NOTRE-SEIGNEUR JESUS-CHRIST

1. Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires à leur état.

2. Je mettrai la paix dans leur famille.

3. Je les consolerai dans toutes leurs peines.

4. Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.

5. Je répandrai d'abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.

6. Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l'océan infini de la miséricorde.

7. Les âmes tièdes deviendront ferventes.

8. Les âmes ferventes s'élèveront à une grande perfection.

9. Je bénirai moi-même les maisons où l'image de mon Sacré-Cœur sera exposée et honorée.

10. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.

11. Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom écrit dans mon Cœur, où il ne sera jamais effacé.

12. Je te promets, dans l'excès de la miséricorde de mon Cœur, que son amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis du mois, neuf fois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu'ils ne mourront point dans ma disgrâce, ni sans recevoir leurs Sacrements, et que mon divin Cœur se rendra leur asile assuré à cette dernière heure.

On ne se moque pas de l’enfer

confession

C’était en 1837. Deux jeunes sous-lieutenants, récemment sortis de Saint-Cyr, visitaient les monuments et les curiosités de Paris. Ils entrèrent dans l’église de l’Assomption, près des Tuileries, et se mirent à regarder les tableaux, les peintures et les autres détails artistiques de cette belle rotonde. Ils ne songeaient point à prier.

Auprès d’un confessionnal, l’un d’eux aperçut un jeune prêtre en surplis, qui adorait le Saint-Sacrement. « Regarde donc ce curé, dit-il à son camarade ; on dirait qu’il attend quelqu’un. – C’est peut-être toi. répondit l’autre en riant. – Moi ! Et pourquoi faire ? – Qui sait ? Peut-être pour te confesser. – Pour me confesser ! Eh bien, veux-tu parier que je vais y aller ? – Toi ! Aller te confesser ! Bah ! » Et il se mit à rire, en haussant les épaules.

« Que veux-tu parier ? reprit le jeune officier, d’un air moqueur et décidé. Parions un bon dîner, avec une bouteille de champagne frappé. – Va pour le dîner et le champagne. Je te défie d’aller te mettre dans la boîte. »
A peine avait-il achevé que l’autre, allant droit au jeune prêtre, lui disait un mot à l’oreille ; et celui-ci se levait, entrait au confessionnal, pendant que le pénitent improvisé jetait sur son camarade un regard vainqueur et s’agenouillait comme pour se confesser.

« A-t-il du toupet! » murmura l’autre ; et il s’assit pour voir ce qui allait se passer.
Il attendit cinq minutes, dix minutes, un quart d’heure. « Qu’est-ce qu’il fait ? se demandait-il avec une curiosité légèrement impatiente. Qu’est-ce qu’il peut dire depuis tout ce temps-là ? »
Enfin, le confessionnal s’ouvrit ; l’abbé en sortit, le visage animé et grave ; et, après avoir savoir salué le jeune militaire, il entra dans la sacristie. L’officier s’était levé de son côté, rouge comme un coq, se tirant la moustache d’un air quelque peu attrapé, et faisant signe à son ami de le suivre pour sortir de l’église.

Lire la suite

Gourmandise et volupté : prostitution de l’âme

Trouvé sur : Bibliothèque de combat

gaume-1.gif

La concupiscence de la chair. Gourmandise et volupté : voilà ce qu’elle est. Plaisirs de la bouche et plaisirs des sens : voilà ce qu’elle veut.

Dans celui qui en est esclave, l’âme déchue de sa dignité n’est plus que la servante du corps, la pourvoyeuse de ses grossières et coupables jouissances. A ce honteux métier se trouvent prostitués ses pensées, ses désirs, ses plus nobles facultés.

La vois-tu cette pauvre âme, s’étudiant à inventer chaque jour quelque nouveau moyen d’augmenter le confortable de son tyran, de flatter son palais, de contenter sa mollesse et de satisfaire, sans pouvoir y réussir, ses mille besoins factices ?

lagrandebouffemix-4-small-copie.jpgAiguillonnée sans relâche par la concupiscence de la chair, la malheureuse esclave analyse, décompose, recompose les substances alimentaires, court la terre et les mers pour faire arriver sur la table de son maître, les vins les plus exquis, les mets les plus recherchés, les produits les plus rares et rendre toute la création tributaire de sa bouche et du dernier de ses sens, le toucher.

Ces premières jouissances en appellent d’autres. Délicatement nourrie, la chair devient rebelle. Les sens parlent et ils veulent être obéis.

C’est peu de les souiller en secret, la concupiscence de la chair cherche partout un aliment aux flammes impures qui les dévorent. Cet aliment funeste, elle le trouve et le diversifie en mille manières. La preuve est sous nos yeux.

Qui a couvert l’Europe de théâtres corrupteurs ? la concupiscence de la chair.

Qui a inondé le monde et qui l’inonde encore de livres obscènes ? la concupiscence de la chair.

Qui provoque, en les chantant et en les absolvant, les entraînements de la volupté ? la concupiscence de la chair.

Qui peint, qui sculpte, qui grave, qui photographie les nudités les plus révoltantes ? la concupiscence de la chair.

Qui invente les danses et les modes les plus propres à enflammer les passions ? la concupiscence de la chair.

Qui crée et qui peuple les maisons de débauche ? la concupiscence de la chair.

Qui donne des équipages et des hôtels aux courtisanes célèbres, les noie dans le luxe, les comble de richesses et les couvre de pierreries ? la concupiscence de la chair.

Qui poursuit l’innocence et la faiblesse, avec la même fureur que le loup poursuit la brebis ? la concupiscence de la chair.

Qui conduit à la honte, au déshonneur, à la ruine de l’intelligence, de la fortune et de la santé ; aux scandales retentissants, aux dissensions domestiques, aux meurtres, aux empoisonnements, à des abominations que je n’ose nommer ? la concupiscence de la chair.

Mgr Gaume – La vie n’est pas la vie (1868)

Du temps où l'église était militante

pie10-a.jpg

VEHEMENTER NOS

LETTRE ENCYCLIQUE
DE SA SAINTETÉ LE PAPE PIE X
AU PEUPLE FRANÇAIS


Aux archevêques, évêques, au clergé et au peuple français, à nos bien aimés fils : François-Marie Richard, cardinal prêtre de la Sainte Eglise romaine, archevêque de Paris ; Victor-Lucien Lecot, cardinal prêtre de la Sainte Eglise romaine, archevêque de Bordeaux ; Pierre-Hector Coullié, cardinal prêtre de la Sainte Eglise romaine, archevêque de Lyon ; Joseph-Guillaume Labouré, cardinal prêtre de la Sainte Eglise romaine, archevêque de Rennes, et à tous nos vénérables frères, les archevêques et évêques et à tout le clergé et le peuple français, Pie X, Pape :

Vénérables frères, bien aimés fils, salut et bénédiction apostolique.

Notre âme est pleine d'une douloureuse sollicitude et notre coeur se remplit d'angoisse quand notre pensée s'arrête sur vous. Et comment en pourrait-il être autrement, en vérité, au lendemain de la promulgation de la loi qui, en brisant violemment les liens séculaires par lesquels votre nation était unie au siège apostolique, crée à l'Eglise catholique, en France, une situation indigne d'elle et lamentable à jamais.

Evénement des plus graves sans doute que celui-là; événement que tous les bons esprits doivent déplorer, car il est aussi funeste à la société civile qu'à la religion; mais événement qui n'a pu surprendre personne pourvu que l'on ait prêté quelque attention à la politique religieuse suivie en France dans ces dernières années.

Pour vous, vénérables frères, elle n'aura été bien certainement ni une nouveauté, ni une surprise, témoins que vous avez été des coups si nombreux et si redoutables tour à tour portés par l'autorité publique à la religion.

Lire la suite

LA MONTÉE DU CARMEL PAR SAINT JEAN DE LA CROIX

mediter2.jpg

« Dieu nous a parlé par son Fils » 

Le motif principal pour lequel, sous la loi ancienne, il était licite d'interroger Dieu, et pour lequel il convenait aux prophètes et aux prêtres de désirer des visions et des révélations, c'est que la foi n'était pas encore fondée, ni la loi évangélique établie. Par cela même, il était nécessaire que Dieu manifestât ses volontés, soit en employant le langage humain, soit par visions et révélations, figures et symboles, soit par tout autre moyen d'expression. Car tout ce qu'il disait ou répondait, toutes ces manifestations et révélations, étaient des mystères de notre foi, ou des vérités qui s'y rapportaient et l'avaient pour but.

Mais maintenant que la foi est fondée dans le Christ et que la loi évangélique est établie en cette ère de grâce, il n'y a plus lieu de consulter Dieu de cette manière, pour qu'il parle et réponde comme alors. Car en nous donnant son Fils ainsi qu'il l'a fait, lui qui est sa Parole dernière et définitive, Dieu nous a tout dit ensemble et en une fois, et il n'a plus rien à dire. C'est la doctrine de saint Paul aux Hébreux, quand il les engage à renoncer aux pratiques primitives, aux rapports avec Dieu selon la loi de Moïse, les exhortant à fixer uniquement les yeux sur le seul Christ. Il leur dit : Dieu qui jadis, tant de fois et de tant de manières, avait parlé à nos pères par les prophètes, en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. L'Apôtre nous apprend ainsi que Dieu est devenu en quelque sorte muet. Il n'a plus rien à nous dire, puisque ce qu'il disait jadis en déclarations séparées, par les prophètes, il l'a dit maintenant de façon complète, en nous donnant le tout dans le Fils.

Concluez-en que désirer sous la nouvelle Loi visions ou révélations, ce n'est pas seulement faire une sottise, c'est offenser Dieu, puisque par là nos yeux ne sont pas uniquement fixés sur le Christ, sans chercher chose nouvelle.

Dieu en effet pourrait répondre : Je vous ai dit tout ce que j'avais à dire, par la Parole qui est mon Fils. ~ Fixez les yeux sur lui seul, car en lui j'ai tout établi, en lui j'ai tout dit, tout révélé, et vous trouverez là bien plus que tout ce que vous désirez et demandez. 

Depuis le jour où je descendis sur lui, avec mon Esprit, au mont Thabor, en disant : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis ma complaisance : écoutez-le , j'ai cessé toutes mes anciennes pratiques d'enseignement, de réponses, et je lui ai confié cette mission. Si j'ai parlé avant cette heure, c'était pour vous promettre le Christ, et si on m'adressait des demandes, elles s'harmonisaient avec la recherche et l'espérance du Christ. Tout bien devait se concentrer en lui, comme le proclame maintenant la doctrine exposée par les Évangélistes et les Apôtres. C'est pourquoi, si quelqu'un reprend l'ancienne méthode, demandant que je lui parle, que je lui révèle quelque chose, c'est comme s'il demandait de nouveau le Christ, et plus de doctrine de foi que je n'en ai donné. Et c'est manquer de foi dans le Christ, puisque cette foi a été donnée en lui ; c'est même faire injure à mon Fils bien-aimé, puisque ce manque de foi en lui équivaut en quelque sorte à lui demander une seconde incarnation, afin qu'il recommence sa vie et sa mort. Non, il ne faut plus vous adresser à moi par désirs de visions et de révélations : retenez-le bien, tout se trouve déjà réalisé en lui et infiniment plus.

Dévotion réparatrice - 2ème Samedi



Suite de la Chaîne de Prières

Dévotion réparatrice, deuxième samedi.

stmichel4.jpg

 

Une chaîne de prière a été décidée, destinée à contrer les actions du démon agissant dans les fausses religions et religiosités new-age (Islam, sectes illuminati, franc-maçonnerie, scientologie, satanisme etc). Notre Dame nous demande de prier pour le Saint-Père et à travers lui pour toute l'Eglise qui souffre et agonise, asphyxiée par les "fumées de satan"dont Paul VI déplorait déjà l'infiltration dans ses murs. Cette chaîne de prière devra demeurer ininterrompue * , jusqu'à l'accomplissement de la promesse de Notre Dame de Fatima du triomphe de Son Coeur Immaculé et consistera tout simplement à satisfaire à sa demande que soit propagée la Dévotion Réparatrice ainsi que la récitation quotidienne du Chapelet. Autant dire que nous partons pour une action sur du long terme !

Sera jointe la prière de l'Angelus, afin de demander à Dieu la conversion des Musulmans.

Cette courte prière, reprenant les axes principaux de la religion chrétienne que l'islam combat, a été demandée à la Chrétienté par le pape Urbain II en soutien à la première croisade, puis, par le pape Callixte III, en 1456, c'est à dire trois ans après la prise de Constantinople par les Turcs, pour, je cite : « Demander à Dieu la conversion des musulmans et la paix ».

Le bon combat, avec les bonnes armes, c'est maintenant !

 

RENDEZ-VOUS DEMAIN

SAMEDI 1er DECEMBRE 2012

A 22 heures


Que le Seigneur Jésus qui a vaincu la mort, bénisse notre action et qu'il protège du démon tous ses participants

Pleine lune du mercredi 28 novembre

pleine-lune-1.jpg

Pleine lune du Lundi 29 octobre 2012

Comme annoncé lors d'un précédent billet, une action de prière est entreprise par le groupe Saint Michel Archange et ayant pour but de contrer les innombrables méditations new-age et autres rituels lucifériens et sataniques si nombreux à l'occasion de la pleine lune.

Ce combat spirituel nous offre les armes les plus puissantes qui soient, car par elles, ce sont Notre Dame et ses Cohortes Angéliques à la tête desquelles la terreur des démons elle-même, le Grand Archange Saint Michel, qui prennent les commandes contre le démon et ses sbires. Plus nous serons nombreux à prier, plus nos prières seront ferventes et nos pénitences sévères, plus nous augmenterons leur puissance. Le fait que le mal gagne le monde chaque jour davantage n'est pas le fruit du hasard ou de la volonté de Dieu, mais celui du manque de prières et de sacrifices du peuple chrétien ! A la Salette, Notre Dame nous l'a révélé, la prière est la condition expresse pour que la grâce de Dieu soit accordée.

Le rendez-vous est donc pris aujourd'hui, dans la journée ou la soirée pour la prière du chapelet aux intentions de la conversion des pauvres pécheurs et plus spécialement ceux qui s'adonnent aux sciences occultes

Et ce soir, à 22 heures.

Le groupe de prière du site et tous ceux qui se sentiront appelés à le faire prieront :

Que Notre Seigneur Jésus-Christ, qui a vaincu la mort, bénisse notre action et nous protège.


Pétition en ligne - Demande de réexamen des ouvrages d'Arnaud Dumouch

l-heure-de-la-mort-94120-250-400-1.jpg

Une amie vient de m'informer de la publication, sur le forum d'Arnaud Dumouch, d'un post concernant la mise en ligne d'une pétition visant à demander le réexamen des ouvrages de théologie sur les fins dernières dudit théologien.

  • http://docteurangelique.forumactif.com/t15040-petition-de-l-abbe-pages-contre-le-livre-l-heure-de-la-mort-quelle-tristesse

Quelle tristesse j'ai ressenti en voyant ce matin cette pétition lancé par Guy Pagès contre le plus beau dlivre d'Arnaud (l'heure de la mort) :

http://petition.hopto.org/retrait-imprimatur/

Jusqu'où ira la haine de ce prêtre semeur de division...

Question : où cette personne a t-elle vu que c'est l'abbé Pagès qui a publié cette pétition ? (Pour précision, ce n'est pas moi non plus, ayant je pense fait ma part en publiant ce dossier). En effet, il n'en est pas l'auteur, mais pour les "adeptes" de Mr Dumouch, le respect dû aux prêtres disparaît devant la passion qu'ils nourrissent pour leur mentor. Non content ici de proférer une fausse accusation à l'endroit du père Pagès, le membre du forum docteur angélique l'injurie en le dépouillant de son titre sacerdotal, l'appelant "Guy Pagès" et non "l'abbé G. Pagès" ou "le père G. Pagès", et allant dans la foulée jusqu'à l'insulte, le traitant de "semeur de division". 

Ayant parcouru très rapidement le fil de ce forum, j'ai été saisie par des réactions classiques et très caractéristiques chez les faux prophètes et les hérétiques : la victimisation et l'auto-flagellation du prétendu martyr. En effet, il y a fort à penser que les Luther et autres Calvin ont dû tout autant jouer cette carte "Joker".

Monsieur Dumouch devrait finalement se réjouir de cette entreprise qui aura le mérite de clarifier les choses sur certains aspects doctrinaux de sa théologie, ainsi que sur la question étrange de la "compétence territoriale" du service des Imprimatur de Paris accordant le précieux Sésame pour un ouvrage rédigé à Toulouse et dont le siège social de l'éditeur est à AvignonIncertain...

Il n'est toutefois pas exclu, s'il se penche sur cette demande,  que le Magistère tranche à nouveau en faveur de son livre "L'heure de la mort", attendu qu'il semble grosso modo, suivre un certain courant de pensée dans l'Eglise moderne, notamment en France. Mais Monsieur Dumouch fait parler de lui, c'est en quelque sorte la rançon de la gloire et le fait que plusieurs de ses livres (3 sur 5) n'aient obtenu ni Imprimatur, ni  Nihil Obstat (comme son dernier ouvrage sur le sort des enfants morts sans baptême et son livre sur l'islam...) semble mettre en exergue une certaine méfiance envers ses écrits de la part de l'autorité de l'Eglise...

Quoi qu'il en soit, de par la diffusion de cette pétition, la possibilité pour les lecteurs et auditeurs d'Arnaud Dumouch, déboussolés par la teneur de ses propos de manifester leur désir de les voir éclaircir est désormais offerte.

Mariage homosexuel : le droit d'être contre

le-mariage-homosexuel-une-question-de-societe-article-main.jpg


Jeudi 18 octobre, un philosophe français a rendu public un texte analysant le projet de « mariage pour tous ». « Il est de la plus haute importance, écrit-il, d’expliciter les véritables enjeux liés à la négation de la différence sexuelle et de débattre publiquement sur ces bases, plutôt que sur des principes, comme l’égalité, qui flattent ceux qui s’en font les porte-étendards, mais dont l’invocation pour faire passer dans la Loi le mariage homosexuel, l’homoparentalité et l’adoption par les homosexuels ne résiste pas longtemps à l’analyse ». Il faut lire ce document qui est un pur plaisir pour l’esprit : en 24 pages d’une argumentation lumineuse, l’auteur réduit à l’état de petit bois la prétention d’un gouvernement de passage de vouloir imposer à notre société, au nom de « l’égalité », de « l’amour » et du « droit à », un bouleversement qui n’a aucun précédent dans l’histoire.

Il se trouve que ce philosophe s’appelle Gilles Bernheim, et qu’il est par ailleurs grand rabbin de France. Son texte n’est pas sans rappeler le document publié au mois de septembre par une douzaine d’hommes de formation diverse, parmi lesquels des psychologues et des juristes. « Contrairement à ce qui est soutenu, y lit-on, le mariage n’a jamais été un simple certificat de reconnaissance d’un sentiment amoureux. Le mariage a toujours eu la fonction sociale d’encadrer la transmission de la vie en articulant, dans le domaine personnel et patrimonial, les droits et devoirs des époux, entre eux et à l’égard des enfants à venir. La conception individualiste du mariage, véhiculée par le discours ambiant, ne se trouve pas dans les textes de loi ». Les signataires, en l’occurrence, forment le conseil « Famille et société » de la Conférence des évêques de France.

Dans les deux cas, ce ne sont pas des motifs religieux qui sont brandis contre le mariage homosexuel : ce sont des raisons philosophiques, sociologiques et anthropologiques, relevant de ce qu’on appelait naguère le droit naturel. En l’espèce, il ne peut donc être répliqué aux catholiques comme aux juifs qu’aucune religion n’a le droit d’imposer ses vues dans le débat public : ce n’est pas le sujet.

Ces Français seront-ils écoutés ? Auront-ils voix au chapitre ? Ou le silence leur sera-t-il opposé au nom du mur de béton de la laïcité ? Certes, il s’est déjà vu par le passé que le fait de croire en Dieu ôte le droit de s’exprimer en tant que citoyen. C’était pendant la Terreur, ou dans les pays totalitaires. Si on en est là, il faut le dire.

Jean Sévillia

http://www.jeansevillia.com/index.php?page=fiche_article&id=231

Note importante aux abonnés de CATHOLIQUE MAGAZINE

NOTE A L'INTENTION DES ABONNES DU MENSUEL "CATHOLIQUE MAGAZINE" 

catholique-mag.jpg

Je me rends compte que dans son dernier numéro, le mensuel CATHOLIQUE MAGAZINE calomnie gravement un forum catholique, lequel est taxé "d'hérétique",   et rebaptisé "l'arche de Satan". J'informe ici tous les lecteurs du mensuel de Fabienne Guerréro que je connais très bien ce forum ainsi que deux des administrateur / modérateurs et je puis vous certifier qu'il ne comporte absolument rien d'hérétique. Au contraire, ses pages de discernement sur les prétendues apparitions et autres prophètes auto-proclamés sont d'une belle qualité, bien référencés ou cirocnstanciés et d'une grande sagesse et ne se réfèrent qu'au jugement sûr de l'Eglise. J'ai bien compris que Madame Guerréro a par le passé eu maille à partir avec ce forum, mais d'après ce que je sais, ils ne sont pas les seuls à lui contester son discernement et/ou son "charisme". Cela fait parti du jeu,,. l'on ne peut faire l'unanimité et cela j'en sais quelque chose.


Voici ce que j'observe de la démarche de Fabienne et concernant ce numéro de Catholique Magazine :


Lire la suite

Le Grand Orient préfère-t-il Adolf Hitler au cardinal Vingt-Trois?

hitler231-e1352391071917-300x172.jpg

 

Le communiqué du Grand Orient (dit par antiphrase ou par dérision  "de France") condamnant les propos du cardinal Vingt-Trois contre la dénaturation du mariage a déjà fait couler beaucoup d’encre et de salive. Mais il vaut la peine d’y revenir de plus près. Nous verrons ainsi à quel point les présupposés philosophiques de la franc-maçonnerie sont étrangers à la civilisation chrétienne, bien sûr, mais même à la civilisation tout court.

Voilà ce que déclare la « première obédience maçonnique » (si vous ne me croyez pas, ce communiqué est actuellement en ligne ici - mais peut-être n’y restera-t-il pas: on peut imaginer que les auteurs, rouges de confusion, se rendant compte de l’énormité du propos, le retirent prudemment!…):

La définition des droits de la personne ne dépend que de la volonté collective des hommes.

Le Grand Orient de France condamne fermement les propos de l’Église Catholique au sujet du projet de loi sur l’ouverture du mariage civil à tous les couples qui sera présenté au Conseil des Ministres mercredi prochain.
Ainsi, l’évocation par le Cardinal André Vingt-Trois de  » mutations profondes de notre législation qui pourraient transformer radicalement les modalités des relations fondatrices de notre société  » témoigne de positions arriérées voire obscurantistes en décalage complet avec les nécessaires évolutions sociales et politiques de notre temps.

Ce projet de loi vise à assurer une reconnaissance républicaine du libre choix matrimonial des individus qui le souhaitent, au nom de l’égalité des droits.

Au nom de la Laïcité, le Grand Orient de France rappelle que les Églises doivent se restreindre à la seule sphère spirituelle, et ne pas interférer, par des imprécations stigmatisantes et des amalgames violents et haineux, avec les légitimes débats publics et démocratiques qui président à l’évolution et au progrès des droits civils.

Je vois mal comment les propos du cardinal cités par le GODF pourraient témoigner de positions arriérées. Si nos interlocuteurs maçonniques ont appris à lire la même langue que nous, ils remarqueront que les propos cités ne sont qu’un constat et non une thèse. Ils peuvent, bien sûr, contester que le prétendu « mariage » homosexuel modifie radicalement les relations fondatrices de notre société (je leur souhaite bon courage!), mais ils ne peuvent rien en déduire sur les « positions arriérées, voire obscurantistes » du cardinal. Car, enfin, il ne manque pas de partisans de cette dénaturation du mariage qui partagent le constat avec l’archevêque de Paris – pour se féliciter, eux, que l’on en finisse avec le patriarcat ou Dieu sait quoi encore. On peut partager un constat et en déduire des conséquences politiques rigoureusement opposées.

Mais, là n’est pas le plus important.

Lire la suite

De l'Exorcisme à Saint Michel

pape-leon-xiii.jpg

DE L'EXORCISME A SAINT MICHEL
DE LEON XIII

HISTORIQUE

 

13 octobre 1884

 

À la fin de la célébration de la Messe, le Pape Léon XIII eut une vision terrifiante de l'enfer dans laquelle il entendit la voix de Satan qui menaçait de détruire l’Église.
Profondément troublé, le Pontife composa une prière spéciale en l'honneur de Saint Michel et ordonna qu'elle soit récitée à la fin de chaque célébration Eucharistique. Cette prière continua à être récitée jusqu'au 29 septembre 1964, quand l'instruction Inter oecumenici (n° 48, § j.) décréta "...Les prières léoniennes sont supprimées...".
Au cours du Regina Caeli du 24 avril 1994, le Pape Jean-Paul II insiste pour que les fidèles récitent, à nouveau, chaque jour la prière à Saint Michel composée par Léon XIII

 

AVIS IMPORTANT


Certains sites diffusent l'information selon laquelle il serait interdit aux laïcs de prier l'Exorcisme à Saint Michel, se référant à la lettre rédigée le 29 septembre 1985 par le Cardinal Ratzinger, alors Préfet de la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi, or cette information est incomplète et de fait mal interprétée.
En effet, les injonctions du Préfet aux Ordinaires furent exprimées afin de remédier à aux dérives observées dans certaines situation bien précises et dont il précise la nature : les réunions de prières dans « certains milieux ecclésiaux » (de type Renouveau Charismatique où sont pratiquées des exorcismes sur des personnes ou dans le cadre d'interventions privées).


Lire la suite

Rappel - départ de la chaîne de prière


CHAÎNE DE PRIERE 

S'unir dans la prière, les offrandes de sacrifices et l'amour fraternel contre les influences démoniaques exercées par les sectes lucifériennes (franc-maçonnerie, new-age, satanisme) et les fausses religions.

bz4ydrjb.jpg

 

Une chaîne de prière a été décidée, destinée à contrer les actions du démon agissant dans les fausses religions et sectes lucifériennes (Islam, sectes illuminati, franc-maçonnerie, scientologie, satanisme etc). Notre Dame nous demande de prier pour le Saint-Père et à travers lui pour toute l'Eglise qui souffre et agonise, asphyxiée par les "fumées de satan"dont Paul VI déplorait déjà l'infiltration dans ses murs. Cette chaîne de prière devra demeurer ininterrompue * , jusqu'à l'accomplissement de la promesse de Notre Dame de Fatima du triomphe de Son Coeur Immaculé et consistera tout simplement à satisfaire à sa demande que soit propagée la Dévotion Réparatrice ainsi que la récitation quotidienne du Chapelet. Autant dire que nous partons pour une action sur du long terme !

Sera jointe la prière de l'Angelus, afin de demander à Dieu la conversion des Musulmans dont la doctrine totalitaire s'étend sur le monde et sur la France déchristianisée.

Cette courte prière, reprenant les axes principaux de la religion chrétienne que l'islam combat, a été demandée à la Chrétienté par le pape Urbain II en soutien à la première croisade, puis, par le pape Callixte III, en 1456, c'est à dire trois ans après la prise de Constantinople par les Turcs, pour, je cite : « Demander à Dieu la conversion des musulmans et la paix ».

Rappel : la récitation du chapelet quotidienne ainsi que la prière de l'Angelus sont indépendants de la Dévotion Réparatrice, bien que devant également l'accompagner.


 

RENDEZ-VOUS DEMAIN SAMEDI 3 NOVEMBRE 2012

Pour le premier cycle de la dévotion réparatrice de notre chaîne de prière


ligne-separation-avec-diamant-gif-gif-1.gif

Les principales conditions à observer 

Informations et rappels :

Lire la suite

Prier Saint Michel, contre Halloween

1113-433454266702640-732234546-n.jpg

Aujourd'hui la plupart des masses déchristianisées fêtent ni plus ni moins que l'enfer en cette célébration issue du druidisme, exporté aux Etats-Unis pour nous revenir tel un boomerang. De nombreux rituels occultes sont également pratiqués à cette occasion, de même certaines "méditations" issues de mouvements lucifériens tels que le new-age seront faite ce soir à l'occasion de ce qu'ils nomment un "portail ou vortex d'énergie"... Bref, le démon est à l'honneur et comme chaque année, il nous le fera savoir par de nouveaux faits-divers liés à cette célébration et dont l'enthousiasme des adeptes les entraînent parfois au pire (viols, agressions, meurtres...) 

Comme cela a déjà été souligné lors du post concernant la pleine lune du 29 octobre dernier, le combat est surtout spirituel, même si le combat matériel est de mise, par exemple en boycottant cette "fête", en se prononçant publiquement contre et en exposant sereinement ses raisons, comme en éduquant ses enfants à en faire de même. 

Les membres du groupe de prière L'Armée de Saint Michel et moi-même vous invitons à vous joindre à nous

ce soir aux alentours de 22 H

pour la récitation du Chapelet à Saint Michel, suivie de la prière à la Reine des Anges.


Que le Seigneur bénisse notre action et que Saint Michel Archange, Grand Vainqueur du démon,  refoule au fond des enfers Satan et les autres esprits mauvais, qui parcourent le monde en vue de perdre les âmes ! *

Amen +


* Prière à Saint Michel

Pleine lune du lundi 29 octobre

pleine-lune-1.jpg

Pleine lune du Lundi 29 octobre 2012

Comme annoncé lors d'un précédent billet, une action de prière est entreprise par le groupe Saint Michel Archange et ayant pour but de contrer les innombrables méditations new-age et autres rituels lucifériens et sataniques si nombreux à l'occasion de la pleine lune.

Ce combat spirituel nous offre les armes les plus puissantes qui soient, car par elles, ce sont Notre Dame et ses Cohortes Angéliques à la tête desquelles la terreur des démons elle-même, le Grand Archange Saint Michel, qui prennent les commandes contre le démon et ses sbires. Plus nous serons nombreux à prier, plus nos prières seront ferventes et nos pénitences sévères, plus nous augmenterons leur puissance. Le fait que le mal gagne le monde chaque jour davantage n'est pas le fruit du hasard ou de la volonté de Dieu, mais celui du manque de prières et de sacrifices du peuple chrétien ! A la Salette, Notre Dame nous l'a révélé, la prière est la condition expresse pour que la grâce de Dieu soit accordée.

Le rendez-vous est donc pris aujourd'hui, dans la journée ou la soirée pour la prière du chapelet aux intentions de la conversion des pauvres pécheurs et plus spécialement ceux qui s'adonnent aux sciences occultes

Et ce soir, à 22 heures.

Le groupe de prière du site et tous ceux qui se sentiront appelés à le faire prieront :

Que Notre Seigneur Jésus-Christ, qui a vaincu la mort, bénisse notre action et nous protège.


PS : dans l'attente d'une confirmation concernant l'exorcisme à Saint Michel du pape Léon XIII, et de son interdiction de prière pas des laïcs, ne sera prié que la prière à la Reine des Anges


Mise en place de la chaîne de prières

Famille-qui-prie.jpg

Chers amis, comme vous pouvez le constater, une chaîne de prière a été décidée dont le détail vous est proposé en page d'accueil et qui est destiné à une publication permanente.

Ce petit point ici afin de préciser une ou deux petites choses et le cas échéant, pour répondre à vos questions que vous êtes invités à poster en commentaire de ce billet.

Pour commencer, la chaîne de prière débutera pour ce qui concerne la Dévotion Réparatrice au Coeur Immaculé de Notre Dame le 3 novembre 2012. Néanmoins, pour ce qui concerne la prière du Chapelet ainsi que de l'Angelus, il va de soi que cela peut et doit être entrepris dès à présent. 

Un autre point important concerne un rendez-vous mensuel familier des adeptes du new age et autres sectes lucifériennes : la pleine lune. A cette occasion, des "méditations" (avec visualisation et volonté de manipulation des "énergies", récitations de "mantras" etc.) sont organisées par nombre de sites new-age et des milliers de personnes endoctrinées sont chaque mois au rendez-vous. De même nous savons que les adeptes du satanisme oeuvrent préférentiellement les jours de pleine lune pour toutes sortes de rituels et de sacrifices. Alors que les chaînes de prière se raréfient, les rituels sataniques eux, sont de plus en plus nombreux !  Aussi, les membres du groupe de prière du site Saint Esprit de Vérité et tous ceux qui souhaitent se joindre à nous, prieront à l'occasion de chaque pleine lune l'Exorcisme à Saint Michel afin de contrer spécifiquement ces actions occultes.

J'ai bien conscience que vous est demandé un effort soutenu, une constance et une assiduité importantes, mais le démon lui, ne dort jamais. De même si nous avions réellement conscience de ce qui attend le monde et de "la colère qui vient", alors je crois que nous serions tous à nos chapelets que nous prierions du matin au soir...

In Christo Rege 


Déferlement haineux de la collabosphère contre les Identitaires

Pris sur http://ripostelaique.com/

Si l’on en juge par les réactions des partis et associations politiques face à l’occupation très bon enfant de la mosquée de Poitiers par les identitaires, aucun crime n’a d’égal que celui de lèse islam en France.

Ces derniers, non contents de s’être rendus coupables d’avoir empêché les croyants de venir prier dans un chantier interdit au public ont eu l’ignoble audace de demander un référendum sur l’immigration et la construction de mosquées sur notre sol !

Que n’avons nous eu comme réactions toutes plus mesurées les unes que les autres :


Lire la suite

2012 : Apocalypse, Harmaguédon, Gog ou Magog, fin du monde ?

Apocalypse

Pris sur :http://www.israel-flash.com/

Chers Lecteurs, comme vous le savez ce site participatif propose du contenu très pragmatique et  laissent peu de place aux errances de l’imagination. La situation nous amène à nous poser la question ! Apocalypse ? Armaguédon, Gog ou Magog,, 2012 fin du monde selon le calendrier des Mayas – il semble que ce soit bien plus simple que cela !

 Par IQ al Rassooli traduit par Dominique Kahtan pour israel-flash

L’ARMAGGEDON EST A NOS PORTES!

La plupart des Occidentaux, citoyens honnêtes et respectueux des lois, auraient beaucoup de mal à qualifier l’Islam de religion scélérate et diabolique.

Et ils auraient  probablement raison si l’Islam était vraiment une religion. Mais l’Islam (dogme mahométan) a tout d’un culte avec son système de croyances, le culte de Mahomet, reposant sur deux piliers :Le Coran de Mahomet et la Sunna ou Charia de Mahomet .

Ce qui suit pourrait paraître choquant pour la gente politiquement correcte mais,  en grande partie, ignorante  du fait que Mahomet, son Coran, sa Sunna, sa Charia ainsi que tous ses adeptes fondamentalistes prônent la haine, la guerre, qu’ils sont  misogynes, racistes, menteurs, déloyaux, malfaisants, en un mot, des IMPIES.

Lire la suite

Révolution "française", Empire, nombre de morts français : deux millions

liberteguidantlepeuple4.jpg

Deux millions de morts : tel semble être, aux seuls dépens de la France, le coût des guerres de la Révolution et de l'Empire. Deux millions de Français, jeunes pour la plupart, tombent sans postérité. Leur disparition, et du même coup celle des Français qui auraient dû être leurs enfants et petits-enfants, pèseront sur toute la démographie du siècle, et l'appauvriront.

 

« La guerre n'est plus la seule affaire des professionnels : tout le peuple, levé en masse, est appelé à prendre sa part des honneurs et des horreurs du combat. C'est la promotiondémocratique de l'holocauste. »

Lire la suite

Aux membres du site

Chers amis membres de Saint Esprit de Vérité

Je viens de contacter le staff d'e-monsite afin de comprendre pourquoi l'accès à l'espace membre est impossible après que certains membres aient été ajoutés à un groupe.

Pour ceux d'entre vous qui avez rencontré ce problème, je vous invite à réinitialiser votre mot de passe en utilisant la fonction idoine et à me tenir ici, en commentaires de ce post, au courant du résultat et de signer à l'aide de leur pseudonyme.

Merci de votre compréhension. Avec toutes mes excuses pour ces désagréments.




Servir Dieu dans la Foi et la Charité

saint-polycarpe1.jpg

SAINT POLYCARPE DE SMYRNE (69ou 89/155), évêque, martyr.


Actes du Martyre de SAINT POLYCARPE (†156) :

Saint Polycarpe, ayant été condamné à être brûlé, et étant jeté dans les flammes, ils entendirent une voix du ciel qui criait :

«Courage, Polycarpe ! sois fort, montre-toi homme !» ; qu'alors les flammes du bûcher s'écartèrent de son corps et formèrent un pavillon de feu au-dessus de sa tête, et que du milieu du bûcher il sortit une colombe ; enfin on fut obligé de trancher la tête de Saint Polycarpe.

EXTRAIT DE LA LETTRE DE SAINT POLYCARPE AUX PHILIPPIENS

Lectures du jour, Dimanche 30 septembre

Aussi préparez-vous à l'action et servez Dieu avec crainte et en vérité ; laissez de côté le vain bavardage et l'erreur de la foule ; croyez en celui qui a ressuscité d'entre les morts notre Seigneur Jésus Christ et lui a donné la gloire et un trône à sa droite. À lui tout est soumis, au ciel et sur la terre ; tout ce qui respire lui rend un culte, il viendra juger les vivants et les morts , et Dieu demandera compte de son sang à ceux qui refusent de croire en lui.

Celui qui l'a ressuscité d'entre les morts nous ressuscitera aussi , si nous faisons sa volonté. Si nous suivons ses commandements et si nous aimons ce qu'il a aimé ; en nous abstenant de toute injustice, cupidité, amour de l'argent, médisance et faux témoignage ; en ne rendant pas le mal pour le mal, l'insulte pour l'insulte , coup pour coup, ni malédiction pour malédiction ; en nous souvenant de l'enseignement du Seigneur qui a dit : Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ; pardonnez, et vous serez pardonnés ; faites miséricorde pour recevoir miséricorde ; la mesure dont vous mesurerez servira aussi pour vous ; et encore : Bienheureux les pauvres et ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume de Dieu est à eux.

Lire la suite

29 septembre, fête de Saint Michel Archange

Nous fêtons ce jour, le très glorieux Saint Michel, grand défenseur de l'Eglise de Jésus-Christ, terreur des démons et ange des martyrs. Un dossier lui est consacré  ici-même,  rappelant les différentes grâces qu'il a données à la France (victoires, apparitions etc.)

A chaque nation, comme à chaque individu, Dieu a donné un Ange tutélaire, un Ange pour la guider, l'éclairer dans sa marche à travers les siècles ; la soutenir, la protéger dans ses luttes avec les autres peuples, tant qu'elle reste fidèle à sa mission providentielle. Tel est l'enseignement des Pères de l'Eglise et de la sainte Ecriture. Quel est donc l'Ange gardien de la France ?

C'est saint Michel, prince des phalanges célestes et glorieux vainqueur de Lucifer.

saint-10.jpg

En 1912 (le 19 mai pour être précis), année du quatrième centenaire de la naissance de Sainte Jeanne d’Arc, tous les évêques de France s’unirent pour consacrer la France à Saint Michel. Cent ans plus tard, en cette année 2012 où nous commémorons donc le cinquième centenaire de la naissance de la Bergère de Donremy, la Sainte de la Légitimité dynastique qui fut formée à sa mission par les conseils du Prince des Anges et délivra Orléans au jour de l’une de ses fêtes, nous pouvons avec grand profit reprendre le texte de cette prière centenaire...

Lire la suite

Prophéties d'Anna Katharina Emmerick

LA GLOIRE CREPUSCULAIRE DE L'EGLISE

LA RECONSTRUCTION DE L'EGLISE - Je vis une femme pleine de majesté s'avancer dans la grande place qui est devant l'Eglise

 

Photo miraculeuse Le voile de NOTRE DAME

 

«Alors je vis rebâtir l'Eglise très promptement et avec plus de magnificence que jamais.
Je vis une femme pleine de majesté s'avancer dans la grande place qui est devant l'Eglise. Elle avait son ample manteau relevé sur les deux bras et elle s'éleva doucement en l'air. Elle se posa sur le dôme et étendit sur toute l'étendue de l'Eglise son manteau qui semblait rayonner d'or. Les démolisseurs venaient de prendre un instant de repos, mais, quand ils voulurent se remettre à l'oeuvre, il leur fut absolument impossible d'approcher de l'espace couvert par le manteau.

Puis je vis, dans le lointain, s'approcher de grandes cohortes, rangées en cercle tout autour de l'Eglise, les unes sur la terre, les autres dans le ciel. La première était composée de jeunes hommes et de jeunes filles, la seconde de gens mariés de toute condition parmi lesquels des rois et des reines, la troisième de religieux, la quatrième de gens de guerre. En avant de ceux-ci, je vis un homme monté sur un cheval blanc.La dernière troupe était composée de bourgeois et de paysans dont beaucoup étaient marqués au front d'une croix rouge.
Alors la bataille s'engagea dans le ciel : Michel et ses anges combattirent le Dragon. Celui-ci riposta, appuyé par ses Anges, mais ils eurent le dessous et furent chassés du ciel. On le jeta donc, l'énorme Dragon, l'antique Serpent, le Diable ou Satan, comme on l'appelle, le séducteur du monde entier, on le jeta sur la terre et tous ses Anges furent jetés avec lui». (Apoc XII 7-9)

J'ai vu l'Eglise de saint Pierre : elle était dénudée, à l'exception du choeur et du maître-autel. Puis il vint de toutes les parties du monde des prêtres et des laïques qui refirent les murs de pierre.

Pendant qu'ils s'approchaient, des captifs et des opprimés furent délivrés et se joignent à eux.

Tous les démolisseurs et les conjurés furent chassés de partout devant eux et furent, sans savoir comment, réunis en une seule masse confuse et couverte d'un brouillard. Ils ne savaient ni ce qu'ils avaient fait, ni ce qu'ils devaient faire, et ils couraient, donnant de la tête les uns contre les autres, ce que je les vois souvent faire.
Lorsqu'ils furent tous réunis en une seule masse, je les vis abandonner leur travail de démolition de l'Eglise et se perdre dans les divers groupes.

Alors je vis rebâtir l'Eglise très promptement et avec plus de magnificence que jamais : car les gens de toutes les cohortes se faisaient passer des pierres d'un bout du monde à l'autre. Lorsque les groupes les plus éloignés s'approchèrent, celui qui était le plus près du centre se retira derrière les autres, C'était comme s'ils présentaient divers travaux de la prière et les groupe de soldats les oeuvres de la guerre. Je vis dans celui-ci des amis et des ennemis appartenant à toutes les nations. C'étaient purement des gens de guerre comme les nôtres (la voyante veut dire comme les soldats de son temps) et revêtus de même (c'est-à-dire d'uniformes).

Le cercle qu'ils formaient n'était pas fermé, mais il y avait vers le nord un grand intervalle vide et sombre : c'était comme un trou, comme un précipice. J'eus le sentiment qu'il y avait là, une terre couverte de ténèbres.

Je vis aussi une partie de ce groupe (celui, semble t'il, des gens de guerre) rester en arrière : ils ne voulaient pas aller en avant et tous avaient l'air sombre et restaient serrés les uns contre les autres. Dans tous ces groupes, je vis beaucoup de personnes qui devaient souffrir le martyre pour Jésus : il y avait encore là beaucoup de méchants (ce qui implique que la conversion, pour être générale n'était cependant pas totale) et une autre séparation devait plus tard avoir lieu.
Cependant, je vis l'Eglise complètement restaurée ; au-dessus d'elle, sur une montagne, l'Agneau de Dieu entouré d'une troupe de vierges tenant des palmes à la main, et aussi les cinq cercles formés des cohortes célestes correspondant à ceux d'en bas qui appartiennent à la terre».

Lire la suite

Qui est le plus grand ?

jesus012.jpg

Aujourd'hui le Seigneur invite à nouveau chacun d'entre nous à se faire "petit enfant", ce qui ne signifie pas que nous devions régresser dans notre croissance spirituelle ou ignorer les inspirations de l'Esprit Saint,  mais au contraire que nous devons renoncer à l'orgueil qui anime les sages et les intelligents (Luc: 10.21) intelligence toute intellectuelle à laquelle Dieu se dérobe. Ainsi  Dieu se dérobe t-Il à ceux qui se croient "sages et intelligents" tout en vidant de sa substance la foi de l'Eglise, lui substituant insidieusement une théologie de cigale susceptible de pallier à la perte progressive de la foi et répondre ainsi aux attentes sensibles du monde et ses besoins égoïstes de plaisirs immédiats, besoins créés de toutes pièces par son "Prince" en titre, Satan. 

Doit-on rappeler aujourd'hui aux catholiques ce que signifie "être chrétien" ? Aujourd'hui, Jésus nous enseigne que c'est être "petit", comme un "enfant". Or qui de nos jours ne s'offusquera pas, alors qu'il est un adulte, de se voir accusé d'être un enfant ?  Non, nous n'aimons manifestement pas nous faire petits, nous exécrons de part notre nature humaine orgueilleuse,  à devenir comme des petits enfants bien que Jésus nous ait révélé que leurs Anges contemplaient la Face de Dieu (St Mat:18,10). N'est-ce pas leur innocence et leur pureté qui permettent à leurs anges de contempler Dieu, nuit et jour, comme nous le révèle Jésus ? Alors nous serions sans doute bien inspirés de nous demander ce que nos Anges à nous, adultes suffisants, orgueilleux, vaniteux et incrédules, contemplent, autrement dit ce que le prisme déformant de notre âme noircie par le péché leur permet de voir...

Alors si nous sommes bien chrétiens, cette question est-elle pertinente ? Ne semble t-elle pas aux premiers abords, farfelue voire prétentieuse ? La réponse est tristement et manifestement "OUI!" , nous devons la poser et nous la poser et telle la voix qui crie dans le désert, nous devons à temps et à contre temps, prêcher l'étroitesse du chemin, la petitesse de la porte qui conduit au Royaume de Dieu (Mat:7.13). Nous devrons pour cela bien souvent braver les crachats, les incompréhensions et le mépris de ceux des nôtres qui doctement, s'acharneront à humilier ceux des "petits", mais dont la foi simple et le sensus fidei les conduisent irrésistiblement à mettre leurs pieds d'enfants de Dieu dans les pas du Christ en reconnaissant son enseignemet et en l'appliquant à leur vie. Sous l'infâme prétexte de servir ce qu'ils détruisent, ils vous accuseront de rompre avec l'Eglise Vivante (Ap:3.1) tout en opposant à son enseignement infaillible (CEC, Dogmes) , des arguments faillibles qu'ils jugeront et interpréteront selon leurs inclinaisons mauvaises (Paroles, actes et avis personnels de certains papes, textes conciliaires : Spe Salvi, Gaudium et Spes etc.)

Contrairement à ce que cherchent à l'occulter ces "nouveaux théologiens", être chrétien, c'est être uni au Crucifié dans chacun de ses actes du lever au coucher. C'est souffrir pour Lui et avec Lui, cette longue agonie et ces offenses perpétuelles à Son Sang. Être le disciple de Jésus, Sauveur du monde, qui plus que quiconque s'est fait petit enfant, humble et serviteur, c'est prier, souffrir et offrir nos peines, notre angoisse, nos souffrances physiques comme spirituelles pour la conversion des pauvres pécheurs, prendre notre croix chaque jour et Le Suivre.

Être chrétien c'est rejoindre le Christ dans l'abîme de solitude où Son peuple l'a laissé en plus de s'engager consciemment et volontairement sur le chemin de la perfection chrétienne qui demande de renoncer aux honneurs et plaisirs du monde pour témoigner comme notre Dieu avant nous, de la Vérité, mais plus difficile encore, d'aimer nos ennemis, de prier pour eux et de les bénir

Saint Dimanche à tous !

Mise en service du blog du site

2889183985_small_1.jpg

Chers amis

Il a semblé que je n'utilisais pas le blog, un module proposé par e-monsite, alors que je cherchais de quelle façon je pourrais bien organiser la page d'accueil en lui intégrant des billets destinés à la rendre plus dynamique,  plutôt que les publier sur d'autre blogs extérieurs au site.

Ce module proposé par e-monsite, semble ne pas proposer beaucoup de solutions de mises en page et de publication. Mais je vais tout de même profiter de ce que l'interface utilisateur du site propose cette option pour en tester, avec vous si vous le voulez bien, la qualité.

C'est parti !

Sainte journée, en union avec le Coeur Immaculé de Marie, Mère de Dieu.

M-Isabel

Saint Esprit de Vérité, le blog !

 

LE-SILENCE-DE-JESUS.jpg

Chers amis

Je découvre que j'avais à disposition un module "blog" et que je n'utilisais pas cette fonction, préférant proposer un lien vers Via Veritas et Vitas

Finalement, il sera peut être plus simple pour les visiteurs de Saint Esprit de Vérité, d'accéder directement aux news, éditos et autres articles d'actualité directement par le biais du site, sachant que les articles seront également publiés sur VVV, blog qui devrait prochainement reprendre son activité initiale, à savoir la lutte contre les sectes new age.

Voici donc pour cette première publication. Je découvre en même temps que vous les fonctionnalités proposées en terme de design, de gestion des commentaires etc. et espère que cela contribuera à redonner un peu de vie à ce site que j'ai un peu délaissé ces derniers mois.

↑ HAUT DE PAGE ↑


QUI SOMMES-NOUS ? L'INACCEPTABLE ENSEIGNEMENTS PRIERES


Le Groupe de prières
Qui est Saint Michel Archange ?
Evénements
Accueil
Dernière mise à jour
VIA VERITAS ET VITAS

Entre nous
Livre d'or

Dénonciation
Fausses doctrines
N.O.M / Illuminatis
Franc-maçonnerie

Dossier Islam
Islam vidéos
Témoignages


Le latin
Communion des Saints
Padre Pio
Sagesse des Saints
Enseignements
Le démon existe !
L'enfer  
Prophéties

Vidéos enseignements/prières
Autres vidéos


Les prières
Les Exorcismes
Prières de délivrance
Consécrations
Neuvaines
Prières des Saints
Les chapelets

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site