Bienvenue sur Saint Esprit de Vérité

BLOG

MEDJUGORJE - Vers un Constat de non supernaturalitate ?

266805gliseLa CDF s'est prononcée sur les phénomènes de Medjugorje et semble orienter la décision finale, appartenant au pape, vers un rejet définitif des "apparitions".

Lire la suite

Sur le sédévacantisme

220px ombrellino keys svgLe sédévacantisme est une hérésie et un péché mortel !

Selon certains sédévacantistes, qui n'ont pas ailleurs ni les compétences théologiques et encore moins la prérogative de juger le pape (qui n'a pour seul juge que le Christ), un pape ne peut absolument pas enseigner des hérésies, sans quoi il ne serait pas pape. Pourtant, s'il est compliqué de faire admettre à un sédévacantiste à quel moment l'Eglise aurait été privée de son chef visible (posez leur la question), mais dans un cas (PaulVI et son "sosie") comme dans l'autre (Léon XIII), leur thèse est intenable.

Lire la suite

Dévotion au Sacré-Coeur - Une nécessité pour les âmes !

popeben5.jpg

       En ce premier Vendredi, jour dédié à l'adoration du Saint-Sacrement, en ce premier jour de la période de vacance du Siège apostolique, unissons-nous en communion de prière afin de demander à Dieu de ne pas regarder nos péchés, mais notre foi et de nous donner ainsi un Pasteur selon Son Coeur à Lui. Le dossier suivant a été réalisé afin de propager la Dévotion au Sacré-Coeur, et d'encourager les fidèles à renouer avec la pratique séculaire de l'Église consistant à recevoir DIEU PARMI NOUS, le Corps du Christ, non plus dans la main mais sur la langue et à genoux.

 

Lire la suite

Le cardinal Vingt-Trois a-t-il miné la résistance au projet de loi ?

2338713-andre-23.jpg

En affirmant, bien avant que la loi sur le pseudo mariage des paires ne soit votée, que l’Eglise continuera à célébrer le mariage sacramentel dans les dispositions prévues par la loi, c’est à dire en acceptant de célébrer le mariage civil avant le mariage religieux, le cardinal Vingt-Trois n’a-t-il pas miné dès le départ la résistance de l’Eglise à ce projet de loi ? Plutôt que de répondre :  »Si la République change la loi, nous observerons la loi« , pourquoi n’a-t-il pas retenu sa réponse, et ménageant ainsi le suspens, gardé ses forces pour le combat ? Pourquoi avoir abattu les cartes de son jeu avant la fin de la partie ?

Car enfin, si non seulement les dispositions de la loi, mais la définition même de son objet, changent, on ne voit pas qu’il soit légitime de reconduire tacitement l’accord.  Pourquoi se battre, ou faire semblant, si déjà la capitulation a été signée ? Certes, le non-respect de cette loi par laquelle l’Etat se mêle de la vie religieuse des citoyens, alors même qu’il se prétend incompétent en la matière, est sévèrement puni : « Tout ministre d’un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil sera puni de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende ». (code pénal art. 433.21). Mais si le mariage est une institution d’une valeur inestimable pour laquelle il vaut donc la peine de donner sa vie (Mc 6.17-29), n’est-il pas du rôle de l’Eglise d’affirmer ouvertement son refus de toute participation à tout acte de perversion de celle-ci ? Certains catholiques ont déjà courageusement pris cette décision. Peut-on à moindre frais annoncer l’Evangile ? Qui a écrit : « L’ouverture du mariage aux partenaires de même sexe reviendrait finalement à supprimer le mariage civil. » ? S’il n’y a plus de mariage civil, pourquoi et comment le célébrer ? Le faire ne serait-il pas jouer une comédie, accepter d’être une marionnette ? 

Cette attitude du cardinal Vingt-Trois me rappelle celle de ses prédécesseurs rapportée par le Ministre de la Santé qui fit voter la loi sur l’avortement en 1975, Mme Simone Veil :

« Avec l’Église catholique, les choses se sont mieux déroulées que j’aurais pu le craindre. (…) je me suis entretenue avec le prélat en charge de ces problèmes au sein de la hiérarchie catholique. Il n’a pas tenté de me dissuader. Il exprimait le vœu que la liberté de conscience soit assurée dans la loi et que nul ne puisse obliger un médecin ou un soignant à pratiquer une IVG. Il est vrai qu’à cette époque, l’Église de France était très ouverte ». (Simone Veil, Une vie, Stock, 2007,page 191) ;

« Pour en revenir au débat avec la hiérarchie catholique, j’ai souvenir d’une rencontre, à l’époque, avec des représentants du clergé régulier destinée à examiner le problème de leur protection sociale. La réunion s’est fort bien déroulée, dans une ambiance courtoise et positive. J’en ai tiré le sentiment que les communautés religieuses étaient peut-être plus concernées par leur régime de sécurité sociale que par l’IVG ». (page 191-192)…

Il n’y a pas que les assassins et les homosexuels qui seront rejetés de la Jérusalem céleste, mais aussi les lâches (Ap 22.15 ; 21.8).


Source : http://www.riposte-catholique.fr/


Croire dans la charité suscite la charité

1830124-3-132d-benoit-xvi-le-29-decembre-f14ce139c82411b0ce742b5dda0da90e.jpg

MESSAGE DE SA SAINTETÉ
BENOÎT XVI
POUR LE CARÊME 201
3


Croire dans la charité suscite la charité 
« Nous avons reconnu et nous avons cru que l'amour de Dieu est 
parmi nous » 
(Jn 4, 16)

 

Chers frères et sœurs,

la célébration du Carême, dans le contexte de l'Année de la foi, nous offre une occasion précieuse pour méditer sur le rapport entre foi et charité: entre le fait de croire en Dieu, dans le Dieu de Jésus Christ, et l'amour qui est le fruit de l'action de l'Esprit Saint et qui nous guide sur un chemin de consécration à Dieu et aux autres.

1. La foi comme réponse à l'amour de Dieu.

Dans ma première encyclique, j’ai déjà offert certains éléments pour saisir le lien étroit entre ces deux vertus théologales, la foi et la charité. En partant de l'affirmation fondamentale de l'apôtre Jean: « Nous avons reconnu et nous avons cru que l'amour de Dieu est parmi nous » (1 Jn 4, 16), je rappelais qu'« à l’origine du fait d’être chrétien, il n’y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive... Comme Dieu nous a aimés le premier (cf. 1 Jn 4, 10), l’amour n’est plus seulement « un commandement », mais il est la réponse au don de l'amour par lequel Dieu vient à notre rencontre » (Deus caritas estn. 1). La foi constitue l'adhésion personnelle – qui inclut toutes nos facultés – à la révélation de l'amour gratuit et « passionné » que Dieu a pour nous et qui se manifeste pleinement en Jésus Christ ; la rencontre avec Dieu Amour qui interpelle non seulement le cœur, mais également l'esprit: « La reconnaissance du Dieu vivant est une route vers l’amour, et le oui de notre volonté à la sienne unit intelligence, volonté et sentiment dans l’acte totalisant de l’amour. Ce processus demeure cependant constamment en mouvement: l’amour n’est jamais "achevé" ni complet » (ibid., n. 17). De là découle pour tous les chrétiens, et en particulier, pour les « personnes engagées dans les services de charité », la nécessité de la foi, de la « rencontre avec Dieu dans le Christ, qui suscite en eux l’amour et qui ouvre leur esprit à l’autre, en sorte que leur amour du prochain ne soit plus imposé pour ainsi dire de l’extérieur, mais qu’il soit une conséquence découlant de leur foi qui devient agissante dans l’amour » (ibid. n. 31a). Le chrétien est une personne conquise par l'amour du Christ et donc, mû par cette amour – « caritas Christi urget nos » (2 Co 5, 14) –, il est ouvert de façon concrète et profonde à l'amour pour le prochain (cf.ibid., n. 33). Cette attitude naît avant tout de la conscience d'être aimés, pardonnés, et même servis par le Seigneur, qui se penche pour laver les pieds des Apôtres et s'offre lui-même sur la croix pour attirer l'humanité dans l'amour de Dieu.

« La foi nous montre le Dieu qui a donné son Fils pour nous et suscite ainsi en nous la certitude victorieuse qu’est bien vraie l’affirmation: Dieu est Amour...

Lire la suite

↑ HAUT DE PAGE ↑


QUI SOMMES-NOUS ? L'INACCEPTABLE ENSEIGNEMENTS PRIERES


Le Groupe de prières
Qui est Saint Michel Archange ?
Evénements
Accueil
Dernière mise à jour
VIA VERITAS ET VITAS

Entre nous
Livre d'or

Dénonciation
Fausses doctrines
N.O.M / Illuminatis
Franc-maçonnerie

Dossier Islam
Islam vidéos
Témoignages


Le latin
Communion des Saints
Padre Pio
Sagesse des Saints
Enseignements
Le démon existe !
L'enfer  
Prophéties

Vidéos enseignements/prières
Autres vidéos


Les prières
Les Exorcismes
Prières de délivrance
Consécrations
Neuvaines
Prières des Saints
Les chapelets

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site